.:.Chronique.:.

Pochette

Son Lux

We Are Rising

[Anticon::2011]

|01 Flickers|02 All the Right Things|03 Rising|04 Leave the Riches|05 Flowers|06 Chase|07 Claws|08 Let Go|09 Rebuild|

Ryan Lott aka Son Lux est sans doute un multi-instrumentiste au regard froid mais il est aussi un créateur bouillonnant. En témoigne ce deuxième opus de cet énigmatique américain qui l'a conçu en à peu moins d'un mois. Neuf morceaux oniriques semblant sortir de nulle part nous montrent un bonhomme qui sans faire de prouesses techniques parvient à toucher le sensible avec une grâce peu commune. A vrai dire, même si sa musique se révèle assez facile d'accès, on peine quelque peu à lui attribuer une quelconque famille sonore et artistique. A la fois pop, folk, néo-classique, électronica, fragile et céleste, Son Lux étonne de bout en bout. Il bricole autant qu'il peut et défie les codes d'une pop trop terre à terre. On le sent bien, Ryan Lott est comme en lévitation et se ballade en n'allant jamais vraiment très droit. Mais dans ses vagabondages il n'est pas seul. Pour flotter dans les airs il s'est fait aider par Sarah Worden (My Brightest Diamond), déjà présente sur son précédent disque (At War With Walls and Mazes), Peter Silberman (The Antlers), Jace Everett... We Are Rising, n'est donc pas la seule œuvre d'un petit génie solitaire recroquevillé sur lui même. Cette œuvre a été partagé et elle continue de l'être avec nous.

Parce que oui, We Are Rising est un disque résolument ouvert malgré le parti pris d'une pop avant-gardiste. De fait, ce disque n'est pas hermétique. C'est même le contraire, il déborde d'émotions et Ryan Lott, malgré un chant fébrile nous tend les bras. Petite merveilles mélodiques, d'orchestrations mécaniques et organiques, We Are Rising nous envoie des salves d'amour solaire et Carollien. Ryan Lott a beau nous offrir une musique moderne on ne peut s'empêcher de penser qu'il n'est pas né à la bonne époque, que ce monde n'est pas vraiment le sien. Il est ailleurs et cet ailleurs il le décrit dans ses disques. Comme une porte de sortie vers une lumière qui n'existe nulle part ailleurs. Aujourd'hui, je dois remercier Ryan Lott car We Are Rising m'a donné un aperçu d'un bonheur que je tenais pour illusoire ou utopique. Rien que pour cela, il faut acquérir ce disque et ne jamais s'en séparer.

note : 10

par Fabien, chronique publiée le 23-09-2011

A voir également :

http://www.myspace.com/sonlux

?>