.:.Chronique.:.

Pochette

Atomic Paracelze

Atomic Paracelze

[Invaders Records::2011]

|01 Atomic Love|02 Hawaian Disco|03 Gargoyle's Request|04 Batcave|05 Awkward Leftovers|06 On the Right Side of the Day|07 Caged|

Au-delà des clichés qui ont fait de la Suisse le pays du chocolat et des banques pour évadés fiscaux, ce pays est aussi manne providentielle pour les musiques pas comme les autres. Mais bon sang, c'est le pays de The Young Gods, de Honey For Petzi ou du label Gentlemen Records. Ce n'est pas n'importe quoi ! Mais c'est aussi le pays de Atomic Paracelze, réunion de quelques cinglés de l'avant-rock suisse (dont Antoine Läng de Zwegh) qui ont une vénération pour les Melvins, John Zorn ou Mr.Bungle. Présenté comme ça, on ne peut guère refuser l'invitation. Après deux ans de travail et d'expériences scéniques (notamment auprès de Monno et de Zu), le groupe accouche enfin de son premier album. La particularité d'Atomic Paracelze est le fait qu'ils n'utilisent pas de guitares et le clament haut et fort. De l'avant-rock sans guitares, fallait oser mais l'un des principes même de l'avant-rock n'est-il pas de prendre des risques et d'aller là où personne ne vous attends ? Atomic Paracelze a franchi le pas et autour d'un violon, d'une batterie, d'un fender-rhodes, d'une basse et d'un chanteur forcément un peu fou, le groupe s'en sort sans trop de problèmes particuliers. Il faut dire que chacun des membres d'Atomic Paracelze a une solide expérience dans d'autres formations tout aussi iconoclastes. Ca facilite les choses.

Même si les influences d'Atomic Paracelze sont facilement identifiables on reconnaît aux suisses une belle capacité dans la mise en scène, du retournement de situations, dans l'affrontement sonore, l'absurde tout en s'assurant le moyen de toujours retomber sur ses pattes. Contrairement à ce que l'on pourrait croire nous ne sommes pas dans l'improvisation la plus sauvage. Atomic Paracelze cultive l'idée d'une musique libre et réactive qui n'empêche aucunement de suivre une ligne directrice précise. Il est à noter que Bob Drake (décidemment dans tous les bons coups, on l'a vu encore récemment avec Vialka) fait une fois de plus un boulot à l'enregistrement et au mixage qui fait honneur à sa réputation et qui rend un fier service à Atomic Paracelze. A la limite ce disque aurait très bien pu se retrouver sur ReR Megacorp ou sur Ipecac. On n'aurait pas protesté. Atomic Paracelze prouve qu'ils font parti d'une école qui a toujours des adeptes à cent lieux d'avoir dits leurs dernier mots. Atomic Paracelze, un groupe forcément à poigne et plein de ressources, vous retourne les tympans et ce dans le bon sens du terme.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 13-09-2011

A voir également :

http://www.myspace.com/atomicparacelze

http://atomicparacelze.bandcamp.com/

?>