.:.Chronique.:.

Pochette

Pharaohs

Photosynthesis

[Hip Hip Hip::2011]

|01 Drift Away|02 Photosynthesis|03 Momento|04 Glitter|05 Tubes|06 Lift|07 Daylight Robbery|08 See Sea|

On se posait la question de savoir si Pharaohs n'allait être qu'un feu de paille ? En effet, le ep We've Tried Nothing And We're All Out of Ideas était porteur d'espoirs mais on sait comment cela se passe. Un départ fracassant et puis plus rien derrière. L'heure du verdict a donc sonné pour le combo anglais. Photosynthesis est présenté comme le premier album du groupe. Enfin, chez Pharaohs, la frontière entre un album et un ep se situe à un morceau. C'est mince mais admettons. En tout cas Pharaohs nous rassure rapidement. Drift Away, qui ouvre ce disque, nous donne l'assurance que le groupe n'a rien perdu de sa spontanéité et de son caractère primesautier. En fait, ils nous présentent exactement la même chose, avec la même saveur, la même qualité et cette même envie d'aller de l'avant. Mais à la différence de bien de certains de leurs collègues qui ne feront jamais autre chose que de tourner en rond, les Pharaohs enchainent les morceaux imparables et tant que la formule fonctionne ils auraient tort de ne pas l'user jusqu'à la corde. Pour le moment, ils sont en train de faire un sans faute et Photosynthesis donne autant de plaisir qu'avait pu le faire We've Tried Nothing...

La logique voulait de toute façon qu'ils restent sur la même ligne. Le vrai risque aurait été de faire un disque de second rang avec des morceaux qui feraient office de remplissage. A l'écoute de Photosynthesis on sait que ce risque a été écarté. C'est peut-être pour cela qu'il n'y a que huit titres. En évitant de mettre des chansons de fonds de tiroir, Pharaohs a fait le bon choix préservant ainsi un équilibre quasi parfait. En préférant la qualité à la quantité le quatuor s'ouvre une voie royale et se batit une solide réputation. Pharaohs est donc un groupe en pleine ascension et on se demande jusqu'où ils seront capables d'aller. Cependant, il me semble qu'ils ne sont pas du genre à bruler les étapes. Ils se construisent disque après disque et on espère vivement qu'ils en viennent à détroner quelques usurpateurs. Photosynthesis n'est pas un disque anodin, il est simplement l'une de ces perles de math-rock, ou plutot de math-pop, qui vous fait oublier la médiocrité des autres. Espérons qu'ils sauront tenir le cap.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 09-09-2011

A voir également :

http://www.myspace.com/pharaohstheband

?>