.:.Chronique.:.

Pochette

Minors

Ways / Time

[Autoproduction::2011]

|01 We Were Kings|02 Them Beaches|03 As Black Sheets Draw Near|04 We Stars Are Suns|05 Blackburn|06 To Arms|07 While Indians Hunt|08 There, the Deaf Cold|09 Enthorns of Pire|10 Fire & Sword|11 So Long|

Quand on se réclame de Fleet Foxes et du label Constellation (du moins de son « esprit libertaire ») il faut avoir les épaules larges et solides. Minors, groupe parisien, a sans doute de bonnes références mais quant à les égaler, c'est une autre histoire. Il y avait donc de quoi être un peu méfiant avant de se mettre à la tâche avec ce premier album. Mais dès que l'on rentre dans ce Ways / Time on ne peut plus en sortir. On est agréablement surpris et nous avons là un groupe qui vous aggripe à un point tel que cela en devient addictif. Il ne s'agit même plus de faire des comparaisons. Ce serait faire passer Minors pour ce qu'il n'est pas. Certes, c'est une formation axé sur les cordes, sur les mélodies amples et appartient surement à la famille des Arcade Fire & Cie mais ils ont une portée libertaire que n'ont pas forcément les autres. C'est pour cela que Minors s'accorde des incursions vers d'autres contrées comme le jazz ou la chamber music. Ainsi, il serait incongru de présenter Minors comme une nouvelle sensation folk. C'est un peu plus que cela. Que Ways / Time fasse sensation, c'est un fait indéniable, qu'on les transforme en coqueluche pour hipsters d'occasion est le piège qui est à éviter de toute urgence.

Pour ce faire Minors a choisi le chemin de la plus grande des indépendances prenant le parti d'autoproduire Ways / Time. Ils ont choisi de se construire eux même, de ne pas se laisser enfermer par les impératifs d'un label. Ou alors, personne n'a voulu d'eux. Et dans ce cas là on se demande bien pourquoi. Quelques labels auraient pu se damner pour sortir un disque pareil. En effet, ici, on effleure la perfection. On ne voit pas vraiment de faiblesses, Minors glisser les cordes et les voix avec une maturité et des sentiments à fleur de peau. Le grand frisson est souvent présent, comme une révélation, éclairant comme une vérité qu'on croyait enfouie au point de croire que ce n'était plus qu'une légende. Minors, pour un premier essai réalise ici un coup de maître, un disque d'une grandeur d'âme que peu sont à même d'égaler. Reste à savoir si le sextet sera capable de rééditer l'exploit. Si c'est le cas nous aurons vraiment en face de nous un grand groupe qu'il sera urgent de propulser au grand jour.

note : 9

par Fabien, chronique publiée le 05-09-2011

A voir également :

http://www.minors.bandcamp.com

http://www.myspace.com/mnrs

?>