.:.Chronique.:.

Pochette

Serengeti

Family & Friends

[Anticon Records::2011]

|01 Tracks|02 PMDD|03 Long Ears|04 Ha-Ha|05 A.R.P.|06 Godammit|07 Flutes|08 California|09 The Whip|10 Family & Friends|11 Dwight|

Après quatre albums placés sous le signe de la discrétion, David Cohn alias Serengeti commence à pointer son nez en dehors de la confidentialité en signant chez Anticon. Et pour rentrer chez Anticon, il vaut mieux proposer un hip-hop qui sorte quelque peu des sentiers battus. En gros, il faut sortir de la grossière caricature qui domine sur les ondes et les médias dit pour la jeunesse ou qui se vantent d'être « premier sur le rap » (slogan toujours en cours?). Pour bien faire, Sergenti se sera associé avec Yoni Wolf (Why ?) et Advance Base (Casiotone For the Painfully Alone) pour mettre sur pied ce Family & Friends dont le côté presque intime qui contraste vraiment avec tous ces rappeurs qui se prennent pour de gros durs à en devenir vulgaire. Nous sommes loin de tout cela ici et David Cohn, en limitant les orchestrations et en évitant les samples grossiers et pompiers, délivre un album plus qu'honnête et d'une sincérité filiale. Le boulot de Yoni Wolf et d'Advance Base est, à ce sujet, des plus exemplaires. Family & Friends est sans doute un disque sans prétention et qui n'est sans doute pas fait pour mettre un grand coup de pied dans la fourmilière mais il incarne assez bien l'idée d'un hip-hop intelligent et sensible.

Et de la sensibilité ce n'est pas ce qui manque ici. David Cohn donne tout ce qu'il a sans qu'on ai l'impression qu'il s'aventure un peu trop loin dans le pathos. Ce serait tellement facile en même temps. Family & Friends a le ton juste, loin du minimum syndical mais sans en rajouter outre mesure. Il est certain que d'autres le trouveront un peu terne de par son côté un peu lo-fi mais c'est justement ce minimalisme qui rend ce disque intéressant, nous donnant un sentiment qui va au-delà de la simple sympathie. Sobre mais efficace. C'est ainsi qu'on doit voir ce disque qui, si il s'adresse directement à sa tribu, n'a pas besoin d'en faire des tonnes et c'est pour cela que notre homme est souvent sur le ton de la confidence ou de la simple déclaration entre amis. Un bon disque, donc, qui a bien sa place sur Anticon qui, même si on entends un peu moins parler d'eux, est toujours à l'affut pour nous proposer des artistes hors champs.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 08-08-2011

A voir également :

http://www.myspace.com/serengetiandpolyphonic

?>