.:.Chronique.:.

Pochette

Anorak

Sick

[Maximum Douglas Records::2011]

|01 Long Black Half Hair|02 Wood Philosophy|03 Covered With Mud|04 The Mirror Building|05 Crowded Sunny Secrets|06 Guru|07 Stricky Sand|08 Demonstrating My Slime|

Mine de rien, Anorak fait son petit bonhomme de chemin. Après un premier album remarqué dans les milieux autorisés (My Own Haze), le quatuor picard change de label pour s'installer chez Maximum Douglas afin de mettre bas à Sick, second album bétonné et distributeur de mornifles. D'ailleurs on ne cite pas Refused, Converge ou Botch comme influences (enfin ceux-là parmi d'autres) sans en assumer les conséquences. Il faut être à la hauteur sous peine de subir les foudres d'un public hardcore que l'on sait intransigeant. Déjà l'artwork fait plus qu'attirer l'oeil, ce qui est un bon départ mais le principal est tout de même ce qui se trouve sur le disque. Et à ce sujet Anorak fait plus que se défendre. Sick un titre d'album comme pour donner un point de départ à ce qui vous attend. De fait, Sick vous retourne l'estomac en deux temps, trois mouvements. Tenaces, solides, puissants, tentaculaires, les membres d'Anorak se montrent au meilleur de leur forme. Ils ont plutôt intérêt car on ne conçoit pas le genre coincé le cul entre deux chaises. D'un bout à l'autre de l'album, Anorak se montre donc incisif et ne lâche jamais prise. Il serait étonnant qu'ils ne marquent pas les esprits avec ce disque. Et pourtant la concurrence est rude.

Rude mais pas insurmontable car avec Sick, dont aucun morceau n'est à jeter, ils se mettent dans une position très enviable. Il serait étonnant qu'on les prennent encore pour des outsiders. My Own Haze demandait une confirmation. Elle est là, cinglante, déboulonnant tout sur son passage. Ceci dit, Anorak ne saurait être un groupe de hadcore bas du front. Leur musique est autrement plus subtile qu'une explosion de riffs brutaux sans nuances. Et de nuances, ils en joue avec une belle intelligence, se montrant souple et variés sans pour autant baisser la garde. C'est pour cela qu'Anorak ne joue plus en seconde division. Ceux qui pouvaient faire quelques jeux de mots hasardeux sur leur nom peuvent toujours se raviser. Désormais, il faut prendre Anorak au sérieux car Sick, au-delà de la puissance qu'il dégage, est un roc que rien ne saurait fissurer. La scène se porte donc bien et Anorak en est l'un de ses témoins les plus privilégié.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 07-08-2011

A voir également :

http://www.myspace.com/anoraknroll

?>