.:.Chronique.:.

Pochette

Live Footage

Willow Be

[Autoproduction::2010]

|01 Tigran|02 Mong de Rida|03 Fatherado|04 Sad Love Story|05 Big Mind|06 See the Reflection|07 Working Man Is Always Poor|08 Willow Be|09 Nomadic Ant|10 ii|

Il y a quelque chose de tortosien chez Live Footage. Duo nous venant tout droit de Brooklyn, Live Footage n'a pourtant pas grand à voir avec le groupe de Chicago. Enfin, d'une manière globale. Ce n'est pas le même type de formation, les instrumentations ne sont pas les mêmes, ils sont sans doute un peu moins technique. Là où il peut y avoir un côté filiale, c'est dans l'écriture, la mise en forme et l'ambiance dégagée par le groupe. Et cela, ça ne trompe pas. Pour autant, on ne croit pas la chose volontaire. C'est juste une coïncidence et puis, fort heureusement, ce n'est pas un sentiment qui revient tout le temps. Live Footage, basé sur une formule qui tourne autour d'un violoncelle, d'une batterie et des effets électroniques, œuvre dans une sorte de sophistification mélodique mais qui n'a rien d'indigeste. C'est tout le contraire qui arrive. En arrondissant les angles, Topu Lyo et Mike Thies rendent leurs compositions facile d'accès. Elles nous parlent avec évidence, comme si tout était simple et que ça coule de source. Willow Be est, somme toute, un disque moderne qui n'a pas la prétention de regarder en arrière et qui use bien des codes de son époque.

Live Footage est assez étonnant. Sans non plus que Willow Be soit un chef d'oeuvre absolu, il laisse apparaître une belle maturité et une maitrise tout à fait appréciable. Et c'est souvent le cas aujourd'hui. Arrivé à un certain moment, le background est tellement important qu'on parvient à se nourrir d'énormément de choses, on s'en imprègne, on les assimile, fournissant ainsi les armes pour créer une musique solidement bâtie. Nous sommes donc loin de la spontanéité du punk et de l'amateurisme forcené mais cela n'empêche aucunement la fantaisie et la beauté d'exister. Ainsi, Willow Be n'est pas un disque inerte qui tournerait en rond, propre à satisfaire qu'un public de salon. Bien au contraire, Live Footage est suffisament volubile pour ne pas à avoir à s'enfermer dans de trop petites cases. Ceux qui penserait à tord que Willow Be serait plus un album de musique de chambre sur le simple fait de l'utilisation d'un violoncelle en seront pour leurs frais. Ce disque s'écoute et s'apprécie au grand air. Un peu comme Tortoise quoi.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 06-08-2011

A voir également :

http://www.myspace.com/livefootagebrooklyn

?>