.:.Chronique.:.

Pochette

Memory Tapes

Player Piano

[Something In Construction::2011]

|01 Musicbox(in)|02 Wait in the Dark|03 Today is Our Life|04 Yes I Know|05 Offers|06 Humming|07 Sunhits|08 Worries|09 Fell Thu Ice|10 Fell Thru Ice II|11 Trance Sisters|12 Musicbox(out)|

Seek Magic, deux ans auparavant, avait été une belle petite découverte. Il faut dire ce qu'on appelle la chillwave avait le vent en poupe et que l'apparition de Dayve Hawk (également membre de Hail Social) a été vécu comme une bénédiction. Non pas parce que l'homme s'étale dans les journaux (c'est quelqu'un qui est a priori assez introverti) mais tout simplement parce que Seek Magic était d'une beauté sans faille. C'est sur cette réputation de petit génie de la chillwave que Memory Tapes nous revient avec un Player Piano qui est forcément attendu au tournant. Si le bonhomme est toujours soucieux de faire de la bonne musique il ne s'intéresse pas fatalement à la célébrité. C'est pour cela que ses disques sont sans arrières pensées et que Player Piano garde une légèreté et une décontraction qui renvoient à des chansons libres comme l'air. Certes, il n'y a plus ici d'effet de surprise et ce disque ne nous renverse certainement pas autant que Seek Magic mais Dayve Hawk n'est pas en retrait et se défend ici plutôt bien. Auteur d'un album solide qui ne dépareille pas d'un Toro Y Moi, Memory Tapes est sans doute ancré dans un genre bien définissable, le faisant appartenir à une caste qui dépoussière la pop moderne afin de lui redonner une certaine candeur, une innocence qui a été depuis bien longtemps sacrifiée sur l'autel du kitsch et du paraitre.

Dayve Hawk, à sa manière, fait donc en quelques sorte office de résistant, de défenseur d'un plaisir plus simple, plus intérieur mais très solaire. Ca n'a l'air de rien comme ça mais c'est plus important qu'on ne le croit. Certes, Player Piano est dans une esthétique sonore qui risque de mal vieillir mais dans l'instant présent on éprouve pour lui une réelle sympathie. Un morceau comme Humming nous fait facilement chavirer alors qu'un Sunhits nous fait penser à un New Order des grandes heures. Tout n'est peut-être pas d'une perfection absolue, l'album étant de qualité variable, mais sa sobriété, sa fausse simplicité, sa sincérité et sa capacité à se rendre tout à coup magique (Fell Thru Ice I & II) font que Player Piano est globalement une réussite. Après s'être cherché sous les noms de Weird Tapes et de Memory Cassette, Dayve Hawk a enfin trouvé son rythme de croisière. L'homme n'aime pas qu'on le bouscule on qu'on envahisse son univers. Laissons-le agir à se guise. C'est là qu'il donne le meilleur de lui-même.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 27-06-2011

A voir également :

http://www.myspace.com/memorytapes

?>