.:.Chronique.:.

Pochette

Howard, Raymonde

For All the Bruises Black Eyes and Peas

[We Are Unique Records !::2010]

|01 The Naked Line|02 The Sculptress|03 Stay With Me|04 The Raincoast Are Here|05 Songs to Shoot Him|06 Who's Got the Girls ? |07 Great Minds Think Alike|08 Almost Go Unnoticed|

Raymonde Howard n'est pas son vrai nom. On aurait pu le croire. Cela semblait crédible. Non, Raymonde Howard est en fait le pseudonyme utilisé par Laëtitia Fournier, actrice de la scène punk stéphanoise et en est là à son deuxième opus. Si son premier disque, une démo en fait, était, si l'on en croit les dire du label, des plus intimistes. For All the Bruises Black Eyes and Peas, lui, est nettement plus affirmé, plus rock, dans une veine à la PJ Harvey et de ces chanteuses qui ont émergé dans son sillage. Et si l'on a fait tant d'éloges sur la demoiselle ce n'est pas pour rien. Ce disque, relativement abouti, n'est pas fait pour déplaire. Fait avec trois fois rien, enfin le strict nécessaire, For All the Bruises... possède cette fraîcheur indie-rock qui la rend immédiatement évidente. Raymonde Howard est ce genre de chanteuse un peu possédée, un peu incandescante qui la rend particulièrement attachante. C'est au moins la preuve d'un caractère fort et d'un album à poigne. Il n'est pourtant pas question de puissance sonore mais simplement d'une volonté qui transcende sa musique. C'est efficace et ça ne doit rien à personne.

On pourra toujours arguer que l'album est limité dans sa marge de manœuvre et c'est sans doute vrai. C'est peut-être pour cela que la jeune femme a limité ce disque à huit morceaux. En même, il n'est pas difficile de constater qu'elle a de la ressource, que derrière un style bien définit il y a aussi un talent d'écriture indéniable et une voix singulière. Après, être passée dans pas mal de formations qui n'ont pas laissé de souvenir impérissable si ce n'est dans le stéphanois (et encore je n'en suis pas sur), Laëtitia Fournier est en train de s'affirmer et de révéler au travers de cet album une véritable personnalité. On ne l'attendait pas forcément mais à l'écoute de ses morceaux on a plus envie de la lâcher au point qu'on attends avec impatience une nouvelle galette que l'on dit toute proche de sortir. On verra alors si For All the Bruises... n'est qu'un pétard mouillé, un heureux hasard ou un état de grâce sans lendemain. Dans le cas contraire, on pourra se dire que l'on tiendra là l'une des nouvelles égéries indie de ce début de décénnie.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 26-06-2011

A voir également :

http://www.myspace.com/raymondehowardmusic

?>