.:.Chronique.:.

Pochette

Kangding Ray

Pruitt Igoe

[Raster-Noton::2011]

|01 Pruitt Igoe (Rise)|02 Pruitt Igoe (Alva Noto Remodel)|03 Pruitt Igoe (Fall)|04 Pruitt Igoe (Ben Frost Demolition)|

Né en France et vivant à Berlin, c'est sans doute pour David Letellier aka Kangding Ray, un parcours logique, lui qui officie dans une musique expérimentale et mutante qui a su séduire les pontes de Raster-Noton et ce depuis les débuts discographiques du bonhomme (trois albums au compteur). Kangding Ray a la particularité de mêler à sa musique des éléments organiques qu'il nomme prudemment, et en utilisant des guillemets, instruments réels. De fait, en combinant field recordings, effets vocaux, bruits divers, infrabasses etc... il est parvenu à créer une musique sombre et polyrythmique du plus bel effet. Pour ce nouvel, et manifestement le premier, Kangding Ray reprend le thème de Pruitt Igoe qui a été immortalisé dans la film Koyaanisqatsi. Pruitt Igoe était avant tout un grand quartier d'habitat social de Saint-Louis dans le Missouri qui a été construit dans les années 50 mais qui a été détruit en 1972 après un rapide déclin. Kangding Ray évoque ainsi l'élévation du quartier ainsi que sa chute. Dans cet effort mémoriel David Letellier a également fait appel à Alva Noto qui s'est chargé de la partie "remodelisation" alors que Ben Frost s'est attaqué à l'entreprise de "démolition". Pruitt Igoe restera comme un e.p. d'IDM inventif et réactif. Un travail concis et dont l'écoute n'est jamais rébarbative. Kangding Ray est l'une des incarnations de la modernité électronique et il nous le prouve une fois de plus ici.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 08-06-2011

A voir également :

http://www.myspace.com/kangdingray

http://www.kangdingray.com/

?>