.:.Chronique.:.

Pochette

CoH

Iiron

[Editions Mego::2011]

|01 Red Square|02 War End Ward|03 Soii Noir|04 Slowup (Quadrate fur Jah)|05 Fist of Glory|06 All Lights Are Fire|07 Satsugaii|

Ivan Pavlov est certes connu pour ses propres réalisations mais aussi pour avoir collaboré à Coil et a son entité parallèle SoiSong avec le très regretté Peter Christopherson. Personnage prolifique, CoH a toujours été un personnage difficile à saisir mais s'est souvent montré passionnant. Cette ambiguité on la retrouve sur Iiron qui apparait comme la suite d'un disque, Iron, sorti dix ans plus tôt. Dédicacé à Christopherson et au mangaka Satoshi Kon (Perfect Blue, Paranoia Agent, Tokyo Godfathers), lui aussi disparu, reprend les choses là où Iron les avait laissé. Même si les Editions Mego estiment qu'il serait bien réducteur de résumer Iiron à une expérience métal, il est bien difficile de passer à côté de ces riffs de guitares qui ne font pas vraiment de doute sur le style employé. Mais si Iiron est un disque métal celui-ci s'avère pour le moins hybride car il est agrémenté de séquences IDM qui viennent comme un second corps, une deuxième enveloppe. Si Iron avait été une complète réussite, Iiron, lui, se montre un peu décevant. Sans que Pavlov se plante lamentablement il réalise qui a un peu de mal à prendre de la hauteur et dont le résultat est assez aléatoire. Portant ce disque n'est pas en manque d'idées mais on a l'impression que CoH ne va pas toujours jusqu'au bout de celles-ci. Avec ce côté black metal old-school et une musique électronique qui le transforme quelque peu, CoH aurait pu tenir un concept intéressant. Cependant Iiron ne remplit pas toutes ses promesses et on reste sur un goût d'inachevé. De fait, Iiron est un disque un peu trop poli pour qu'on lui accorde plus de crédits qu'il ne peut en avoir.

note : 6

par Fabien, chronique publiée le 30-05-2011

A voir également :

http://www.myspace.com/yumemiruyoninemuritai

?>