.:.Chronique.:.

Pochette

Watson, Chris Davidson, Marcus

Cross-Pollination

[Touch::2011]

|01 Midnight at the Oasis|02 The Bee Symphony|

Merci a Watson & Davidson et évidemment au label Touch de me faire découvrir et voyager par l'oreille et l'electricité dans un pays ou je n'irais probablement jamais.

Il n'est pas facile d'écrire et/ou de parler d'un tel disque, il me faut, dans un premier temps, apprendre a l'écouter.

Quelle brutalité.

La vie plaquée sur le silence, ou mes frères insectes témoignent des strates du Vivant.

On entend la présence silencieuse de monsieur Watson.

Je ne trouve cela ni beau ni quoi que ce soit, cela Est, tout simplement.

Comprendre instantanément sans filtres.

Chaque fragment est complet, se suffisant a lui même. En lui, pourtant, tout est compris, multiplicité de l'Un.

Qui est cet insecte, dont le chant "carapacaire" monte vers l'infini ? Comme un arbre qui ne bouge pas pour abriter mais qui reste disponible, laissant l'autre libre de venir sous lui ou pas.

"l'équilibre entre les sons...Homogénité entre les éléments".

Je pourrais certainement l'ecouter des heures de plus, cela passe en un éclair, limpide.

LA SECONDE " PIECE"

renforce en moi l'intuition, le sentiment, qu'il n'éxiste qu'une seule Nation au sein de la création. Que le temps est un bien-fait illusoire remplit d'une implacable énergie.

Je ne peux m'empecher de penser a 2001 l'odyssée de l'espace, surtout la derniere partie, tant des images que de la musique et de l'atmosphere, un voyage mouvent et immobile a la fois.

Colloré, comme le language musical sans érudition... "j'aimerais cet instrument avec un son jauni...", jaunes, les abeilles aux chants antédiluviens invitant sans le savoir, une chorale humaine...petite soeur bourdonnante a sa maniére.

J'y retourne.

note : 9

par Charles-Eric, chronique publiée le 24-05-2011

A voir également :

http://www.chriswatson.net/

http://www.marcusdavidson.net/

?>