.:.Chronique.:.

Pochette

Vialka

La poursuite de l'excellence

[Autoproduction ::2011]

|01 There Is No Love|02 Unreliable Narrators|03 Footage of an Uproar|04 Noticeable Hum|05 Petit Mot|06 Secret Thieves|07 Bâillons|08 Black One|

On peut le dire maintenant. Bob Drake est un intime, un ami, quelqu'un à qui on confie volontiers les clés du coffre. Pour la quatrième fois, donc, il se plie volontiers à l'exercice ingrat de l'homme de l'ombre. Il y a peut-être une question de facilité là dedans mais il y a aussi des avantages certains. Les liens qui se sont créés entre eux n'est certainement pas négligeable, Drake sachant désormais là où le couple Vialka veut aller, ce qu'il désire et comment tirer le maximum de leur "turbo-folk". Il n'y a sans rien de neuf sous le soleil de Vialka mais le duo possède toujours cette liberté totale d'action qui le rend aussi iconoclaste et hors champs. La poursuite de l'excellence donc. Sous ce titre à peine ironique, Vialka est toujours dans cette quête d'intransigeance musicale, un rock biscornu, un math-rock folkisé qui garde un côté assez théatrale et porté vers des influences qui s'étalent aux quatres coins du monde. Vialka n'appartient donc pas à une chapelle en particulier. Ils sont de ce monde, ne connaissent pas de frontières et armés de leurs seules batterie et guitare (il y a certes quelques ajouts de la part d'Eric Boros et de Marylise Frecheville mais, globalement, le fondement musical du groupe réside principalement dans cette dualité instrumentale) vont aussi loin que possible.

Une fois de plus Vialka est bien au rendez-vous. Même en n'offrant pas de réelles nouveautés quant au fond, le groupe ne lâche aucunement prise et entretient son particularisme en ne baissant pas la garde. Comme je le disais, ils sont libres et n'ont de comptes à rendre à personne. En véritable électrons libres, ils défendent leur idée de l'excellence et ce avec une certaine autorité. Après tout c'est cela que l'on aime chez eux, cette façon de rester eux même. On verrait, en effet, d'un mauvais oeil le fait qu'ils changent un jour leur fusil d'épaule quant à leur liberté de fonctionnement. Tant qu'ils restent dans cet esprit (et à vrai dire cela fait longtemps que cela dure comme ça), nous n'aurons aucun souci à nous faire quant à l'avenir de Vialka. Quoi qu'il en soit, et ce malgré sa courte durée, Vialka est toujours sur de bons rails. A ce rythme là, l'excellence, il est possible qu'il n'ait pas à la poursuivre beaucoup. Ils la touchent déjà du bout des doigts.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 18-05-2011

A voir également :

http://vialka.com/

?>