.:.Chronique.:.

Pochette

Konki Duet, The

Let's Bonappétons

[Tsunami-Addiction / Clapping Music::2011]

|01 Heartful|02 These Days|03 Planète sauvage|04 Bungalow|05 Savoir-faire|06 Sand'n'salt|07 London Fields|08 L'esprit de la ruche|09 Four Chords|10 Kenjamin|11 Everyday is Worse than the Day Before

Nous avions laissé The Konki Duet en bonne compagnie dans le cadre du mémorable split Ensemble / Let's Burn réalisé avec Suzanne The Man. Un an plus tard, le trio international nous reviens avec un nouvel album qui s'est attaché les services de l'homme de l'ombre Stéphane Laporte que l'on connait mieux sous le nom de Domotic. Let's Bonappétons donc. Un titre à vous faire frétiller les papilles tant on attendait un successeur à Mountain Mouton (2006). Dans un esprit très stereolabesque The Konki Duet continue de nous offrir cette pop enjouée et décalée et qui se suffit à elle même. Let's Bonappétons est un condensé de bonne humeur mais cela ne veut pas dire que le trio s'est engagé dans une niaiserie consternante. Bien au contraire, leur pop est toujours aussi savante et s'adresse avec une belle légèreté à un public qui en aurait eu marre de tous ces lieux communs que l'ont entends partout. The Konki Duet est cette vague de fraicheur qui légitime aisément cette attente de cinq longue année qui sépare Mountain Mouton et Let's Bonappétons. Ceci dit Ensemble nous avait prévenu que le groupe n'était pas en perte de vitesse malgré quelques années de silence.

The Konki Duet c'est l'incarnation d'une pop futuriste, toujours en mouvement et qui, surtout, n'a rien à perdre. C'est pour cela que la musique du groupe est libérée de toute pression et n'en fait qu'à sa tête. De plus, son multiculturalisme offre une variété d'approches qui fait de The Konki Duet une formation au large spectre sonore et mélodique. Ce n'est pas rien et Let's Bonappétons se révèle comme une belle collection de chansons iconoclastes dont la fausse naïveté ne parvient pas à cacher cette volonté d'aller plus loin que la simple formule couplet-refrain. De fait, The Konki Duet est passé maitre dans cet exercice qui consiste à créer une musique qui soit autant simple à appréhender que basé sur des bases complexes mais parfaitement ordonnées. En effet, tout y est à sa place. Et c'est là que la magie opère car tout ce petit monde organisé ne s'interdit aucunement la fantaisie et la légèreté. Mais pour arriver à ce résultat sans être ridicule il est difficle de s'affirmer dans l'improvisation, à moins d'être un génie. Les trois jeunes femmes de The Konki Duet ne prétendent pas l'être et leur maîtrise tient au fait que leurs expériences ont permis d'affiner leur position actuelle. Le trio se bonifie avec le temps et se montre désormais comme une formation de premier plan.

note : 8.5

par Fabien, chronique publiée le 20-04-2011

A voir également :

http://www.myspace.com/thekonkiduet

?>