.:.Chronique.:.

Pochette

Seeland

How to Live

[LoAF Recordings::2010]

|01 Black Dot, White Spider|02 Awake In A Dream|03 Afterthoughts|04 Local Park|05 Cardinal|06 How to Live|07 Armour|08 Circles|09 Recall|10 Been So Long|

L'affiche est assez alléchante. Un ex-Plone et un ex-Broadcast ça suscite forcément un peu d'intérêt. Rajoutez à cela que les deux hommes ont trouvé refuge sur un label comme Loaf, il devient dès lors très difficile de refuser la proposition. How To Live, titre qui sonne comme une méthode de savoir vivre, est leur deuxième album qui met en évidence une pop électronique légère voire même un peu naïve. En un sens Plone et Broadcast c'était aussi un peu ça mais Seeland est apparement allé un peu plus loin dans une pop volubile et un tantinet psyché. Là où leur deux anciennes formation incarnaient une certaine forme de sérieux parfois un peu rigide mais non dénué d'une créativité exemplaire, Seeland se veut plus souple, cherchant ce qu'il y a de plus essentiel dans la pop. On soupçonne même les deux gaillards d'avoir placé ces séquences électroniques futuristes dans le seul but d'habiller le tout pour ne pas apparaitre trop basique. En tout cas la formule fonctionne assez bien et fait sérieusement appel à nos vieux souvenirs 60's et de tout ce qui, dans cette frange tout du moins, a découlé jusqu'à aujourd'hui. En effet, Seeland n'est pas ancré dans une époque mais plutôt dans une certaine vision de la pop. Une pop qui n'a rien de putassière, aucune vulgarité et qui est loin d'être prémachée.

Pour autant, il n'est pas forcément utile de ne leur passer que de la pommade. En effet, How To Live n'a rien d'extravagant. Il demeure dans une bonne moyenne mais il est clair qu'il n'atteind pas des sommets. Seeland s'applique simplement à faire les choses bien, à construire un album bien produit et avec des chansons qui tiennent la route. Si le groupe bénéficie d'une certaine bienveillance, il n'est pas forcément utile de le surestimer. Ce serait sans doute le meilleur service à lui rendre. Seeland est un groupe posé, qui propose une musique qui l'est tout autant et qui ne souhaite manifestement pas rentrer dans le jeu de la surenchère médiatique. Seeland reste à sa place avec ses douces ritournelles qui sont tout à fait délectables et ne demande rien de plus. Cette posture est tout à leur honneur mais elle est aussi très réaliste. Seeland n'aurait rien eu à gagner en allant se frotter à un monde qui n'est pas le sien. Seeland continuera donc son petit bonhomme de chemin probablement avec plus ou moins de bonheur avec cette pop oxygénée qui passe comme une lettre à la poste.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 01-04-2011

A voir également :

http://www.myspace.com/seelanduk

?>