.:.Chronique.:.

Pochette

Gultskra Artikler

Qwerty Ep

[Cluster / Mille Plateaux::2010]

|01 Q|02 W|03 E|04 R|05 T|06 Y|

Je n'y arriverai pas. Ce n'est pas de la mauvaise volonté mais prononcer de mémoire Gultskra Artikler sans se tromper ce n'est pas la chose la plus aisée qui soit. De fait, il est plus surement plus facile d'écouter sa musique ou de prononcer son vrai nom, Alexey Devyanin. Ce moscovite prolifique (une bonne quinzaine de réalisations depuis 2003) s'emploie avec Qwerty à faire une musique électronique sombre, complexe, entre expérimental, ambiant et IDM qui se divise en six morceaux qui se nomment par les lettres mêmes du titre du disque. Bien que court, Qwerty n'en est pas moins saisissant. Il ne peut en être autrement. En effet, pour un disque qui n'arrive pas à la demi heure de temps, il faut être efficace de suite. Q donne donc tout de suite le ton, âpre, aux accents très rythmiques avec en arrière plan des nappes opaques. Cependant, Qwerty ne sera pas toujours sur la même ligne. W, lui, sera plus déstructuré, plus abstrait et, en un sens, plus posé. Ainsi chaque morceau reposera sur une originalité qui lui sera propre. E, sera nettement le titre le plus mélodique, R une exploration nocturne, T une tentative minimaliste et là aussi assez destructuré mais avec encore ces nappes obscures et Y certainement le plus glauque, celui qui, en tout cas fait le plus appel aux expérimentation d'un Cabaret Voltaire ou d'un Throbbing Gristle. Alors, certes Qwerty n'est pas très uniforme mais il démontre une certaine capacité du russe dans la mise en forme, dans le non conformisme et dans les réalisations obliques. Manifestement, il maitrise son sujet et c'est un vrai plaisir.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 31-03-2011

A voir également :

http://www.myspace.com/gultskra

?>