.:.Chronique.:.

Pochette

Narrow Terence

Narco Corridos

[Ballroom / Discograph::2010]

|01 Narco Corrido|02 Dinner|03 Cave In Hell|04 Weakness of the Sheep|05 You Made the Sea|06 The Hole (Where I Will Fall)|07 How She Ruined My Days|08 Camilla's Tune|09 Love|10 Wet Dead Horses|11 Bottom Bitch|12 Alcohol|13 Love Battle|14 The Man Who Thinks|

Les apparences sont trompeuses. Contre toute attente Narrow Terence est bien un groupe, celui des frères Puaux, créé en 2002 et déjà auteur d'un premier jet autoproduit, Low Voice Conversation, qui avait su se faire remarquer. Ce nouvel album, plus ambitieux, met en exergue un groupe plus étoffé, plus sur de lui et, assurément, en pleine possession de ses moyens. Basé sur une ossature qui est tout autant acoustique qu'électrique, Narrow Terence est certainement plus rock que folk. Un rock vivant, volumineux, avec un chanteur rocailleux qui sait se transformer au gré des circonstances (les deux frères chantent, ce qui est fort pratique). Malgré un caractère parfois grandiloquent on n'a pas forcément l'impression que le groupe se prend vraiment au sérieux. Pour autant, nous ne sommes pas plus dans la caricature. Narrow Terence est simplement une formation qui se fait plaisir tout en faisant les choses bien. Parce que dans cette corrida narcotique les frères Puaux et leurs camarades aiment bifurquer, envoyer du lourd autant que s'aventurer dans des ballades savoureuses et un poil mélancoliques. Mais quel que soit le terrain sur lequel ils s'aventurent, le souci premier est de présenter des morceaux qui font plus que tenir la route. Et c'est ce qui étonne le plus chez Narrow Terence, c'est cette façon d'entretenir le suspense. Vont-ils baisser de régime ? Vont-ils nous intercaller une chanson bouche trou ? Non, Narco Corridos est album entier, sans faiblesses, sans coup de mou.

Sans être trop théatral (mais un peu quand même) Narrow Terence est en train de s'installer durablement dans le paysage musical hexagonal. Après ce disque, on ne pourra plus guère les ignorer et les prendre pour des amateurs tout juste bon à animer les bals de mariage. D'ailleurs, cela n'a jamais été leur vocation et il faut bien comprendre qu'ici Narrow Terence fait le ménage, impose son style sans rien demander à personne. Mais une fois de plus, une formation comme Narrow Terence est assez symptomatique de ce qui se passe en France mais aussi ailleurs. Tellement abreuvé de culture anglo-saxonne, la jeunesse du monde entier a tenté de l'imiter avec plus ou moins de bonheur. Aujourd'hui tout cela est assimilé, digéré et les essais fébriles de se mettre au niveau qu'on a parfois eu du mal à ingurgiter il y a de cela 20 ou 30 ans ne sont plus qu'un mauvais souvenir. Les nouvelles générations ont compris qu'il n'était pas forcément utile de coller au plus près et qu'il fallait aussi cultiver ses propres spécificités. Désormais, avec un recul suffisant, une mentalité décomplexée des groupes comme Narrow Terence parviennent à sortir un disque comme Narco Corridos qui n'a à souffrir d'aucunes comparaisons. Il n'y a plus de monopole et Narrow Terence nous le rappelle fort justement.

NARROW TERENCE & MORIARTY "The Weakness Of The Sheep" from Le COL ROSE on Vimeo.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 30-03-2011

A voir également :

http://www.myspace.com/narrowterence

?>