.:.Chronique.:.

Pochette

Cyclobe

Wounded Galaxies Tap At The Window

[Phantom Code::2010]

|01 How Acla Disappeared From Earth|02 The Woods Are Alive With the Smell of His Coming|03 We'll Witness the Resurrection of Dead Butterflies (Three Moons)|04 Sleeper|

Factuellement, Coil n'est plus. John Balance est mort en 2004 et Peter Christopherson l'a rejoint dans la tombe il y a peu. Pourtant, on peut considérer que la formation continue de subsister indirectement au travers d'un groupe comme Cyclobe. Composé de Ossian Brown et de Stephen Thrower, Cyclobe oeuvre dans le même sillage que Coil. Ce qui n'est guère étonnant puisque Brown et Thrower sont aussi deux anciens membres de Coil. Ils ont largement contribué à la légende, le temps de leur présence du moins. Dès lors, Cyclobe apparait de plus en plus comme une continuité du groupe de Christopherson et Balance, portant même un lourd héritage. Bien que sorti avant le décès de 'Sleazy', Wounded Galaxies... annonce une filiation assez claire et pour le moins indiscutable. En outre, ce disque compte également sur la participation de Cliff Stapleton, Michael J.York et Tighpaulsandra qui, eux aussi, ont été de l'aventure Coil à un moment ou un autre. Enfin, on ajoutera John Contreras, violoncelliste, qui, lui, a plus été dans l'entourage de Current 93 et de Nurse With Wound. En quatre morceaux hallucinés et labyrinthiques Cyclobe démontre à quel point ils peuvent se hisser à un niveau de toute beauté.

Dans cette musique post-industrialo-apocalyptique Cyclobe excelle comme n'importe qui d'autres. Il faut dire qu'ils ont été à bonne école, on l'a vu, et les autres musiciens qui participent au disque sont aussi dans cette sphère d'influence depuis tellement longtemps que Wounded Galaxies... apparait comme un disque expérimenté et habité par une sensibilité sombre et magique qui est la marque même d'une musique initiatique et profondément irréelle. Sur ces bases, Cyclobe, qui en plus de dix ans d'existence n'a sorti que très peu d'albums, réussit parfaitement son coup et mérite amplement les félicitations du jury. Même si on peut se dire que l'ombre de Coil plane lourdement sur ce disque, il va de soi que Cyclobe est tout à fait légitime, du fait du vécu de ses membres, pour reprendre à leur compte une musique qui continue de fasciner. Et, à l'évidence, Wounded Galaxies... est, lui aussi, une oeuvre fascinante, kaleidoscopique qui va bien au delà des simples considérations mélodiques. Disque complexe mais aussi très fluide, Wounded Galaxies... est un voyage qu'on est prêt à réitérer le plus souvent possible.

note : 9

par Fabien, chronique publiée le 20-02-2011

A voir également :

http://www.myspace.com/bestialcelestial

?>