.:.Chronique.:.

Pochette

Giggs

Let Em Ave It

[XL Recordings::2010]

|01 Intro|02 Hustle On|03 Look What the Cat Dragged In|04 The Way It Is|05 Bus Commercial|06 Get Your Money Up|07 Ner Ner|08 Reminiscing|09 The Loves Still There|10 Little Man & Me|11 Life|12 What More Do They Want|13 Matic|14 Signs|15 Up, Up & Away|16 Have It Out|17 All I Know (Get Your Money Up Remix)|18 Let Em Ave It|

Quand on écoute ce nouveau disque de Giggs aka Nathan Thompson, on se dit que le hip-hop ne se porte pas très bien. Déjà en France, proche de la caricature, il prète plus à rigoler plus qu'il n'éveille les consciences. Ailleurs, ce n'est guère mieux. Ceux qui tiennent le haut du pavé n'ont plus rien de percutant. On ne peut pas avoir des MF Doom ou des Dälek tous les jours. Ce n'est donc que par intermittance que l'on voit un peu d'espoir poindre à l'horizon. Et encore, quand celui-ci arrive, il ne parvient pas à intéresser au-delà des milieux spécialisés. L'époque où un Public Enemy ou un Wu Tang Clan menait la danse est désormais révolu. Dès lors on voit arriver des Giggs en pagaille. Autour d'instrus pas franchement innovantes, Giggs se fend d'un flow mollasson et à peine plus convaincant. Au fur et à mesure que l'on avance dans ce disque on sent le navire Giggs couler petit à petit. Un naufrage cinglant qui n'a d'équivalent que l'ennui profond qu'il nous inspire. En gros, il ne se passe rien sur Let Em Ave It. Nous en sommes réduit à la portion congrue. Intolérable de banalité, Giggs ne se distingue de personne et on ne croit pas un seul instant aux dix huit morceaux qui se succèdent avec autant d'enthousiasme qu'un poulpe mort. Avec un encéphalogramme presque plat, ce disque n'ecourage pas vraiment à la consommation. Si nous ne croyons pas vraiment à ce qui se passe sur Let Em Ave It, il n'est pas sur que Giggs y croit lui même plus que nous. En sommes, Let Em Ave It est un disque pour rien. Un de plus.

note : 3

par Fabien, chronique publiée le 14-02-2011

A voir également :

http://www.myspace.com/trapstargiggs

?>