.:.Chronique.:.

Pochette

O!Jerome

Le disque est un manuscrit

[Zéro Egal Petit Intérieur::2010]

|01 Piaghella|02 C'est le ryhtme|03 The Maple Scratches the Light Away|04 The Name of the Song Is Jeff|05 Rythmeencage|06 Brxl#1 (version étendue)|07 Folk Psychology Part 2|08 Brinck It Back (The Trillionth Song)|09 The Last Time I Saw August|10 This Town|

Si vous êtes intéressé par la foule de webzines existant sur la toile il fort possible que vous ayez un jour ou l'autre croisé la route de Jérôme Orsoni. En effet, en officiant sur dMute, Le son du Grisli et sur target="blank"title="click click">Papier Esthétique est connu comme un spécialiste du post-rock et des musiques dites un peu plus difficiles ou cérébrales. Cependant son travail de critique ne l'empêche pas d'être musicien lui même sous le pseudonyme de O!Jerome et officie chez Rome Buyce Night dont nous avons chanté les louanges sur leur dernier album. Le disque est un manuscrit succède au très estimé album Pourtant nous avons, avec soin, cueilli quelques croquis pour votre album vorace. Un ep qui s'étoffe de quatre morceaux dudit album et d'un titre inédit (This Town) si on choisit d'acquérir le disque sous son format physique. Par contre, en digital, il ne sera composé que des cinq morceaux d'origine.

Habitué à l'utilisation d'une musique hybride faites de folktronica, de post-rock et d'expérimentations diverses, O!Jerome se fait un malin plaisir à ne jamais présenter le même visage à chacun de ses morceaux. Ces derniers donnent l'impression d'une réaction chimique où chaque élément réagit au contact de l'autre et finit par se fondre dans un ensemble cohérent. Cependant, O!Jérome n'hésite pas à changer littéralement de paysage sonore comme en témoigne ce passage de Piaghella à C'est le rythme, si on ne devait prendre qu'un seul exemple. Cela peut surprendre, on pourra même trouver cela pas très cohérent mais cette volonté de surprendre peut aussi avoir ses avantages. C'est dans ce genre d'inhabitude que l'on décèle de nouveaux territoires. On ne pense pas un seul instant que cet attitude est faites pour se donner un style. Sur des modes parfois répétitifs (sans doute à cause de son intérêt pour Steve Reich), O!Jerome délivre une musique sensible, à fleur de peau qu'on adopte immédiatement. Même si le chant du bonhomme est quelque peu approximatif (preuve que c'est le domaine où il le moins à l'aise) on ne garde à l'esprit que cette musique faites de clarté et émotionnellement touchante.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 08-02-2011

A voir également :

http://www.myspace.com/ojeromeo

?>