.:.Chronique.:.

Pochette

Appaloosa

Savana

[Urtovox::2010]

|01 Minimo|02 Geny|03 Bostongigi|04 Mons Royal Rumble|05 Chinatown Panda|06 Savana|07 Tg|08 Civilizzarc|09 Glù|

Faire du math-rock c'est bien. On ne le dira jamais assez. Pour autant, il y a différents publics pour ce genre musical. Ils sont différents tout simplement parce que le math-rock n'est pas uniforme. C'est normal après tout et cela évite la routine. Qui s'en plaindrait ? Ainsi, lorsqu'un groupe comme Battles apparait on ne peut qu'applaudir des deux mains car le groupe avait clairement ouvert une brèche en attirant toute une frange de la population qui n'avaient qu'une vague idée de ce que peut être le math-rock. Cependant, quant il s'agit d'aller un peu plus loin, de rentrer dans quelque chose de plus vif, voire de plus radical, on fait la moue et on préfère ignorer ou ne pas comprendre. L'effet Battles a donc des limites, car à part eux, ils n'ont pas été vraiment nombreux à faire la une ou à bénéficier de retours conséquents. Pourtant, la scène est vivace, inventive, toujours sur le qui vive. Pour preuve ce nouveau disque des italiens d'Appaloosa, groupe qui a déjà dépassé la décade d'existence, qui est des plus appétissant. Intégrant deux basses dans son jeu, la formation de Livourne sa dote d'une capacité à échapper aux dogmes du genre. Et, à vrai dire, Appaloosa ne s'en prive pas.

Malgré l'épaisseur sonore et une aggressivité à peine contenue, Appaloosa est bien plus souple qu'on ne l'aurait cru développant des morceaux étonnant comme Mons Royal Rumbic, mélange de math-rock, de soul, de rock atmosphérique. Etonnant de bout en bout, le groupe use également de samples pour parvenir à ses fins, n'hésitant pas à bousculer les habitudes comme sur le morceaux en forme de rubik cube, Chinatown Panda. D'ailleurs, si on prend la peine d'écouter la suite, comme Savana, voire l'ensemble de l'album, on se rend compte que tout le disque est basé sur principe du jeu mondialement célèbre qui use la patience des plus chevronnés. Savana est donc un disque mouvant, qui change de face à son gré en gardant avec lui les couleurs nécessaires pour lui permettre de mettre sur pieds toutes les associations possibles. Cependant, le cadre d'un seul disque est sans doute limitatif. Ces possibilités, nombreuses, n'ont surement pas été toutes exploitées ici par le groupe et on sent qu'il ne va pas s'arrêter en si bon chemin. On ne demande pas mieux, et tant pis pour ceux qui voient dans le math-rock qu'un genre sans nuances et stéréotypé.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 23-01-2011

A voir également :

http://www.myspace.com/appaloosarock

?>