.:.Chronique.:.

Pochette

Packard, Morgan

Moment Again Elsewhere

[Anticipate::2010]

|01 Ready|02 Unveil|03 Allow|04 Insist|05 Persist|06 Although|07 Window|08 Explain|09 Again|10 Elsewhere|11 Moment|12 Reveal|

Rien que le fait de savoir que Morgan Packard ai pu collaborer avec Ezekiel Honig le temps d'un album (Early Morning MigrationMicrocosm Music - 2005) est suffisant pour que l'on se penche avec attention sur son cas. Entre temps Packard aura tout de même sorti un disque (Airship Fill the Sky sur Anticipate en 2007) et collaboré avec Joshue Ott pour la conception d'un dvd. D'ailleurs, rien d'étonnant à ce que les destins de Packard et d'Honig soient liés puisque ce dernier dirige les labels Anticipate et Microcosm. Autant dire qu'ils partagent la même vision de la musique électronique. Celle-ci est abstraite mais non dénuée de mélodies. Elle est également très axée sur une conception méthodique des formes mais elle n'empêche pas non plus les effets de surprises. Tout ceci se fait avec une certaine souplesse et une capacité à suggérer autre chose que des ambiances cliniques. Même si les morceaux de Packard ne sont pas que pour écouté entre quatre murs et dans un espace relativement réduit, on se rend compte que le new-yorkais fait preuve d'une inventivité qui vient délicieusement chatouiller notre matière grise et qui offre une variété sonore qui emprunte au jazz en passant par le dub et l'abstract-techno.

Au fur et à mesure des morceaux et, finalement, des écoutes, cela devient un fait établi. Moment Again Elsewhere est un disque parfaitement abouti dont on n'arrive pas vraiment à se séparer. Morgan Packard vous apprivoise gentillement mais surement et finit par ne plus vous lacher. Nous sommes comme sous hypnose. Pour autant on reste parfaitement conscient de la chose et on ne refuse aucunement une telle intrusion. A vrai dire, il n'y a pas de véritable intrusion. Nous lui ouvrons volontiers nos portes et Morgan Packard s'installe comme s'il était chez lui. Malgré une ossature complexe, la musique de l'américain s'assimile assez aisément et bien qu'il emploie souvent des motifs répétitifs qui pourraient, en temps normal, lasser, il les englobe dans un ensemble moins spartiate et plus maléable. Moment Again Elsewhere est un de ces instants que l'on aime avoir car il vous transporte au-delà de tout ce que vous pourriez espérer. Un de ces moments de béatitude que l'on souhaite voir perdurer mais ce serait tomber dans la pire des facilités. Morgan Packard en est certainement conscient. C'est pour cela que ses créations semblent être mu par une sorte de mouvement perpétuel. C'est ce qu'on appelle avoir le sens du vivant.

PS : A défaut d'une vidéo récente, nous vous présentons un extrait du travail réalisé avec Joshue Ott.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 07-01-2011

A voir également :

http://www.myspace.com/morganpackard

?>