.:.Chronique.:.

Pochette

Antendex

Photons

[Force Intel::2010]

|01 Quanta|02 Modulation|03 Wave|04 Emission|05 Symmetry|06 Asteron|07 Amino|08 Trett In|09 Fremonol|10 Interion|11 Nanokrion|12 Dronflex|13 Nemonoix|14 Quanta (Remix)|15 |

Premier album ou compilation ? Nous avons le choix car Photons, en tant que tel, est la première longue réalisation de Tamas Olejnik sous le nom d'Antendex mais il faut savoir que ce disque est aussi la réunion de trois ep qui sont parus entre 2007 et 2008 sous différents netlabels (NonStopNonSense, Complementary Distribution). Le fait d'être diffusé par des netlabels permet, certes, de se faire connaitre mais se faire publier par une structure comme Force Intel, branche de Mille Plateaux qui plus est, est une reconnaissance supplémentaire non négligeable. Alors, même si les morceaux sont assez "anciens" il demeure appréciable de les redécouvrir sous cette édition.

Photons est un disque d'IDM relativement classique, plutôt mélodique, qui ne brusque jamais l'auditeur mais qui stimule agréablement son intellect. Largement organique, composé de bleeps gracieux et drapé d'une germanophilie évidente, la musique d'Antendex est faites pour reposer les synapses. Globalement, l'espace occupé par le hongrois renvoie à un monde céleste qui ne varie qu'en fonction des mouvements des cliquetis électroniques qu'il distile de manière chirurgicale. Si on veut être plus précis, il apparait qu'Antendex se situe clairement dans une IDM molletonnée comme avait si bien su le faire Warp au début des années 90 et la musique électronique spatiale allemande qui a largement survolé les 70's. Tout cela est amplement naturel car il est inutile de rappeler que les explorations de nos voisins d'outre Rhin ont, finalement, beaucoup influencé l'avenir des musiques synthétiques dans les décénnies suivantes.

Tout compte fait, ce que nous présente Antendex est un univers connu, facilement identifiable et pas vraiment surprenant mais la chose est parfaitement exécutée. Il est cependant regrettable que notre homme n'ai pas songé à inclure quelques inédits à ce regroupement. Certes, l'ensemble se suffit à lui même et il est probable qu'il n'était pas utile d'en rajouter, histoire de ne pas rendre ce disque plus étiré qu'il ne l'est déjà. Pour Antendex il s'agit désormais de confirmer et d'aller un peu plus loin de ce qu'il nous propose ici. Dans le cas contraire on pourra toujours trouver cela beau mais, en définitive, un peu lassant.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 04-01-2011

A voir également :

http://www.myspace.com/tamasolejnik

?>