.:.Chronique.:.

Pochette

Hurtado, Marc & Vega, Alan

Sniper

[Le Son Du Maquis::2010]

|01 Intro|02 Bang Bang|03 It|04 Juke Bone Done|05 Saturn Drive Duplex|06 Fear|07 Sniper|08 Criss Cross|09 Sacrifice|10 Crazy Driver|11 War|12 Let the Blood Drip|13 Prison Sacrifice|

Ce n'est pas la première fois que Marc Hurtado (Etant Donnés) et Alan Vega (Suicide) opèrent à l'unisson. En effet Vega avait déjà collaboré à l'album Re-Up d'Etant Donnés sorti en 1999. Que les deux gusses se remettent à travailler ensemble est un vrai événement en soi. D'un côté Marc Hurtado, une des figures importantes de la mouvance industrielle française, performeur mystique marqué par une poésie solaire et cultuelle, de l'autre Alan Vega, membre éminent de Suicide qu'on ne présente plus vraiment tant, avec Martin Rev, il a marqué de son empreinte les musiques modernes de la fin du siècle jusqu'à aujourd'hui. Le premier est un fan inconditionnel du second et le connait sur le bout des doigts. Le second le sait parfaitement comme il sait que collaborer avec Marc Hurtado ne peut qu'aller de soi tant celui-ci sait exactement ce qu'il convient musicalement à l'américain.

Certes, Alan Vega n'est plus aussi percutant qu'avant, sa voix est devenu granuleuse mais, pourtant, il fait des efforts certains pour être à la hauteur de sa réputation. Honnêtement, il s'en sort plutôt bien et l'essentiel est encore là, ce qui est plus que mieux pour un septuagénaire. Vega, chanteur tortueux, malsain fait encore illusion. Mais ce qui donne plus de poids à la présence de Vega c'est bien la musique électronique de Marc Hurtado. Qu'elle soit massive, à mi-chemin entre l'industriel et l'EBM le plus retors, ou qu'elle devient plus adoucit ou carressante, la musique du français, aussi minimaliste soit-elle, colle à la peau de Vega. Qu'il soit agressif ou plus détaché, le duo emploi une formule qui fonctionne à plein régime. A l'évidence nous sommes encore très loin d'assister à un baroud d'honneur du chanteur de Suicide. Et ce n'est pas Lydia Lunch, qui intervient sur Prison Sacrifice, qui nous dira le contraire. Sniper, porte bien son nom, un disque franc-tireur comme les affectionne les deux hommes. En somme ils nous présentent ici ce qu'ils savent faire le mieux. Vega, vindicateur, Hurtado, technoïde bdsm ravageur. Voici donc la réponse à l'équation et celle-ci est rudement efficace. Comment aurait-il pu en être autrement de la part de deux personnages qui se connaissent par coeur.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 24-12-2010

A voir également :

http://www.myspace.com/etantdonneswonderland

?>