.:.Chronique.:.

Pochette

Column One

Präsident Der Sonne

[Moloko +::2010]

|01 Präsident der Sonne Berlin, 2010|02 Godesberger Marsch unter der Leitung von Direktor Butin, 2010|03 Voranzeige oder der Moloch Berlin, 2010|04 Anatomie einer Waage Berlin, 2000|05 Berta Navarseke 1919 Norwegen, 2003-2010|06 Reichlich Sonderbar Berlin, 2008-2010|07 Ich Halte dies für keine Treppe Berlin, 2006|08 100 Tänze & Märsche 1. nationale Radarmesse, 2010|09 Ladung zum Weltgericht ! Berlin, 1920.|10 Hydronosie oder der Sprecher Berlin, 2006-2010|

Acteurs importants de la scène expérimentale allemande, les berlinois de Column One sortent un nouvel album sur Moloko + en hommage à Raoul Hausmann, co-fondateur en 1918 du groupe Dada-Berlin, celui qu'on surnommait 'Der Dadasophe' fut aussi l'inventeur du photomontage. De fait Präsident Der Sonne, qui reprend le titre d'un poème dudit Hausmann, est un disque dada dans tout ce que le genre laisse supposer. Si le dadaïsme est un rejet de toute forme de logique et ne s'appuie sur rien de raisonnable, il n'exclue pas le ridicule et s'en sert comme un moyen d'évoquer ce qu'appelait Tristan Tzara "les valeurs les plus hautes". Les choses sont donc simples et claires. Präsident Der Sonne est un disque dada, fait de collages aussi absurdes que sérieux, aussi bruitistes que peu mélodieux. Cette collection de morceaux enregistrés à des périodes différentes est comme un cas d'école mais quand on parle de dadaïsme il est hors de question d'évoquer toute forme de classicisme. Column One, collectif rompu à toutes les expérimentations, se fond dans la peau d'Hausmann comme si c'était la sienne propre. Il est certain que tout auditeur lambda aura sans doute plus de mal à se fondre dans cet univers s'il n'est pas lui même quelque peu initié au genre.

Inutile donc de dire que Präsident Der Sonne ne peut être assimilé par n'importe qui. Il peut en résulter un certain malaise, voire une incompréhension mais il est clair que Column One ne fait pas n'importe quoi et que sa démarche est tout à fait pensée et loin d'être insensée. Comme le mouvement dada est une forme de refus, Column One se place lui aussi dans un rejet du conformisme et de toute platitude artistique. Präsident Der Sonne est ce genre de disque protéiforme qui sait vous prendre à revers pour mieux vous surprendre et va là où on ne l'attend pas forcément. Les allemands s'arrongent donc le droit d'aller à contre-courant et prennent le risque de chatouiller l'auditeur avec les sons les plus inattendus. Pour autant, si on suit un tant soit peu leur carrière, on ne sera pas étonné qu'ils aient choisi cette voie. C'est presque naturel en somme et Präsident Der Sonne est sans doute le type d'album qui manquait à leur discographie. Surprenant de bout en bout, Column One joue avec nos nerfs mais on adore ça.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 13-12-2010

A voir également :

http://www.myspace.com/ccolumn11

?>