.:.Chronique.:.

Pochette

Songs Ohia

The Magnolia Electric Co

[Secretely canadian::2003]

Dans n'importe quel canard spécialisé vous pourrez lire à propos de Songs:Ohia : "Aaaaaah Songs:Ohia, bla bla...Neil Young, bla, bla..., influence,bla,bla". Le parallèle fait entre ce groupe et Neil Young semble avoir eu la faveur de pas mal de monde. J'étais sans doute le seul à ne pas m'en être rendu compte. Il faut dire que je n'avais pas écouté de disques d'eux depuis "Ghost Tropic".

Entre les deux disques nombreuses sont les galettes qui me sont passées entre les mains. Suffisamment, en tout cas, pour ne pas me rendre compte de cette évindence. Car oui, il faut bien l'admettre, il y a du Neil Young dans Songs:Ohia ou plutôt dans Jason Molina. Mais cela va bien au-delà. Ce groupe s'inscrit, un peu à l'instar d'un Will Oldham ou d'un Smog, dans cet espèce de revival countrysant puisant dans les racines profondes de l'Amérique. Il ne s'agit pas de conservatisme ou de nostalgie gaga mais bien d'une remise au jour d'un style longtemps considéré comme secondaire. C'est sans doute en cela que l'on peut faire la comparaison entre Songs:Ohia et Neil Young.

Mais revenons en au disque lui même. "The Magnolia Electric Co." est un disque lumineux. Huit titres tous aussi bon les uns que les autres, bref, rien à jeter. Jason Molina est en train de s'imposer comme l'un des meilleurs song-writer de ces quinze dernières années. Ce disque, chaudement recommandable, va vite devenir indispensable. Suffisamment pour vouloir réécouter leurs précédents albums. A la fin de l'écoute on reste ému par tant de grâce. Car c'est bien de cela dont il s'agit.

note : 9

par Fabien, chronique publiée le 15-10-2003


En partenariat avec www.amazon.fr Acheter ce disque en ligne sur Amazon.fr

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

jean marc : avis du rédacteur

?>