.:.Chronique.:.

Pochette

Jamaica

No Problem

[Cooperative Music::2010]

|01 Cross The Fader|02 I Think I Like U2|03 Short & Entertaining|04 Secrets|05 Jericho|06 Gentleman|07 The Outsider|08 By The Number|09 Junior|10 She's Gonna|11 When Do You Wanna Stop Working|

"Il nous arrive de passer trois jours sur un solo de guitare pour obtenir le bon son" nous informe Antoine, moitié de Jamaica. Ultime phénomène pop, ce groupe composé de deux jeunes adultes, nouveaux protégés de la garde french-touch, ne cache pas son souci de parfaire ses compositions. Ce perfectionnisme extrême les a poussé à enregistrer No Problem dans une durée de 6 mois, en collaboration avec Philippe Zdar et Xavier de Rosnay (Justice), excusez du peu... Et forcément, lorsque l'on est en excellente compagnie, ça finit évidemment par payer.

Jamaica a été propulsé cette année sur le devant de la scène. On a pu assister à plusieurs de leurs prestations dans divers festivals européens. Tel Fortune, Antoine Hilaire et Florent Lyonnet s'inscrivent dans ce récent courant pop français, au potentiel international puisque ces derniers chantent dans la langue de Shakespeare, tout comme les bordelais d'Adam Kesher. Cependant, Jamaica n'a pas eu besoin de plusieurs coups d'essais pour accéder à la médiatisation, No Problem n'est autre que leur premier album. Celui-ci est un rêve de gosse, comme si un dizaine de chansons, composées à la volée par deux potes dans une chambre d'adolescents, quittaient les limites de l'anonymat pour se confronter à une production géniale, laquelle leur apporte une puissance démesurée sans en omettre la fraicheur initiale de l'authenticité. Imaginez un titre de rock à guitare, une mélodie du genre The Strokes mixé à la Justice. Follement excitant ! Si la production s'avère terriblement efficace (et l'écoute au casque fortement encouragée) Jamaica s'impose en maître du refrain accrocheur et de la structure fouillée.

Les deux compères, enfants d'internet, prouvent, via les enchainements successifs d'un genre à un autre, qu'ils connaissent l'histoire de la pop sur le bout des doigts. En véritable rock band, ils jouent à l'esbroufe depuis que leur premier single a créé le buzz sur Youtube. I Think I Like U2 mélange basse crunchy et rebondissements dance rock. Pas de temps à perdre, les morceaux s'enchainent avec urgence, l'énergie électrique du punk (The Outsider) côtoie la cadence métronomique hard rock de Secrets, le néo-psychédélisme (Jericho) précède le disco pailleté (Gentleman). Tout ça dilué dans un rock sur-vitaminé. On n'a donc pas fini d'entendre parler d'eux. Espérons maintenant que No Problem ne soit pas qu'un vulgaire feu de paille.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 01-11-2010

A voir également :

http://www.myspace.com/ithinkilikejamaica

?>