.:.Chronique.:.

Pochette

Hundred In The Hands, The

This Desert

[Warp::2010]

|01 Building In L.O.V.E.|02 Tom Tom|03 Ghosts|04 Sleepwalkers|05 In To It|06 It's Only Everything|

Duo composé par Jason Friedman (The Boggs) et Eleanore Everdell, The Hundred In The Hands est présenté comme l'une des dernières sensations du label Warp. Pas de problèmes. La structure londonienne n'a jamais fait les choses à moitié et la signature de ce duo n'est certainement pas le fruit du hasard ou la simple volonté de suivre un mouvement quelconque. Si l'on croit la success story qu'on diffuse un peu partout, Jason Friedman et Eleanore Everdelle se sont rencontrés dans le cadre de The Boggs. La jeune femme participait alors à l'une des tournées du groupe et pendant celle-ci elle s'est trouvé de solides affinités musicales avec Jason. S'ensuit la création de Dressen In Dresden qui va décider de leur avenir. D'abord mis en ligne il sera par la suite édité en 45 tours grâce à l'initiative d'un disquaire londonien. Il aura suffit que le morceau parvienne aux (bonnes) oreilles des gens de Warp pour que le destin de The Hundred In The Hands soit scellé. Depuis, le duo se fait remarquer un peu partout en Europe, en enchatant notamment le public de la Route du Rock. Le décor est planté. Alors que l'album est sorti au mois de septembre dernier, il n'est pas inutile de revenir sur sur leur premier ep.

This Desert, donc. Un disque qui, contrairement aux apparences, n'a rien d'aride. Bien au contraire, ils usent d'une pop lumineuse, sans esbrouffe où la voix diaphane d'Eleanore Everdell fait merveille. Voici donc six morceaux fort bien construits sans être trop complexes pour autant et qui font références autant à une pop moderne qu'à celles des décénnies précédentes. Quelque part The Hundred In the Hands est peut-être le Saint-Etienne des années 2010. Certes, la voix d'Eleanore est très opposée à celle de Sarah Cracknell mais, dans le fond, l'univers pop des deux groupes n'est pas aussi éloigné que cela. Par This Desert, le duo confirme que le single Dressen In Dresden annonçait de belles choses. Reste désormais à savoir si l'album est du même tonneau. On n'en doute pas un seul instant

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 26-10-2010

A voir également :

http://www.myspace.com/thehundredinthehands

?>