.:.Chronique.:.

Pochette

Audiokonstrukte

City Echoes

[Fürni::2010]

|01 Sensitive Poem|02 In Sleepy Town|03 Sensi City|04 Dusty Atmosphere|05 Neurospiderweb|06 Microtraffic|07 Soki Nyha Ten|08 Slow The Moment|09 Quiet Mood|10 Disfiction|11 Fruitcrashes|12 Karmakoma|13 Parkbench|

On peut avoir toute l'affection que l'on veut pour les musiques électroniques abstraites et organiques mais il faut bien avouer que certaines productions sont parfois bien en-dessous de ce à quoi on est en droit d'attendre. Audiokonstrukte est un peu dans ce cas de figure. City Echoes, sans être mauvais, est un album qui tombe un peu à plat tellement il ne fait que répéter des lieux communs. On reste dans quelque chose de très conventionnel, qui s'écoute sans heurts avec un côté chill-out agréable mais qui ne force pas non plus l'admiration. City Echoes est ce genre de disques pas franchement mauvais mais qui ne laisse pas non plus un souvenir impérrissable. Malgré les effrots de l'allemand, City Echoes fait figure d'un exercice de style, certes léché, qui évite soigneusement de prendre de trop grands risques. De fait, ce premier opus d'Audiokonstrukte laisse plus une impression décorative plutôt qu'une musique aux aspects plus profonds. Finalement des disques comme celui-ci on en entends beaucoup. Trop sans doute. On ne crie pas au scandale, à l'infamie et on appelera encore moins à l'autodafé. C'est juste qu'un disque comme City Echoes, trop scolaire, finit pas ne plus surprendre, donnant l'impression de manquer de saveur même si celui-ci s'avère assez solide. La masse de la production électronique appelle fatalement l'auditeur à être plus exigeant. Audiokonstrukte n'en est qu'à la mise en bouche et se doit de se faire un peu violence pour passer un palier supplémentaire. J'ai la faiblesse de croire qu'il en est capable.

note : 6

par Fabien, chronique publiée le 18-10-2010

A voir également :

http://www.myspace.com/audiokonstrukte

?>