.:.Chronique.:.

Pochette

Soletti, Patrice & Pierre

Encorps Vivant

[Dernier Télégramme::2009]

|01 Petit Frère|02 For David Lynch|03 Migrants|04 For Arian Leka|05 Abo|06 Saturne|07 M|08 Le Râpeur|09 Jardin|10 Joue-et|11 Envol |12 Nuit d'Hiver|13 Love Me Tender|

Poète, Pierre Soletti collabore assez souvent avec son frère Patrice, musicien autodidacte oeuvrant dans les musiques obliques et le jazz improvisé. C'est encore le cas ici avec Encorps Vivant, livre disque qui propose les textes bruts de Pierre Soletti qui sont accompagnés de la musique de Patrice qui, seul avec sa guitare nous rappelle les efforts d'un Elliot Sharp, d'un Rhys Chatam ou encore d'un Loren Mazzacane Connors. Qu'il soit tonal ou bruitiste, Patrice Soletti n'est pas dans l'expérimentation pure mais dans une tentative de faire passer une émotion immédiate. Et pour cela, il a plusieurs cordes à son arc comme autant de sentiments qu'il veut qu'on ressente. Ainsi, Patrice Soletti peut être rêveur, voyageur, frontal, tendu, sous tension. Il passe de l'un à l'autre comme on tourne une page et sans que l'on ressente de rupture entre les morceaux. On aurait pu s'attendre à ce que la voix de Pierre Soletti viennent appuyer les échappées électriques de son frère. Il n'en sera rien. Les textes, couchés sur le papiers, se suffisent à eux mêmes. On les lits en même temps que l'on écoute le disque. Il va de soi que l'un ne va pas sans l'autre et que la force des textes prennent une dimension tout autre quand ceux-ci épousent la musique du guitariste. Il va de soi que d'associer les deux nécessite un effort particulier et même accru. D'ailleurs les solutions sont multiples. On peut très bien lire le livre séparément de l'écoute du disque, histoire de bien s'imprégner des deux oeuvres avant d'associer les deux. Quelle que soit la solution pour laquelle on obtera, il y aura toujours au bout du chemin un bel enrichissement personnel.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 29-09-2010

A voir également :

http://patrice.soletti.free.fr/

?>