.:.Chronique.:.

Pochette

Gomez, Gregory Magand, Alexis

La Route Est Longue

[TakTak Productions::2010]

"Artistes en développement", "groupes intermédiaires", voilà le jargon technique qui qualifie dans le métier, tout ces musiciens, chanteurs, auteurs, qui n'ont pas encore la chance de s'être vu ouverte la porte du succès commercial. Au delà de cette étiquette qui ne veut pas dire grand chose il y a une réalité pas forcément très reluisante. C'est celle des forçats du rock, de ceux qui ont encore faim et qui croient à un projet artistique non formaté. Le problème n'est même pas de créer mais de convaincre ce qu'on peut appeler les décideurs (les salles, les tourneurs, les labels, les radios etc...). Pendant la crise des intermittants, il y a de cela quelques années, on avait vu pleuvoir une ribambelle de critiques venues de gens qui étaient complètement étranger au problème ou au monde artistique. Les intermittants et les artistes (ils sont parfois les mêmes) étaient traités au mieux de fainéants, au pire de profiteurs qui vivent au crochet de la société. Gregory Gomez et Alexis Magand, par le biais de ce documentaire, ont voulu casser cette image d'Epinal et soulever un problème épineux : celui de la précarité de nombreux artistes qui, pour la plupart, ne vivent absolument pas de leur art. Autant dire qu'ils jouent pour la gloire.

A travers trois formations (Géraud, Kunamaka, Kafka), nos deux auteurs montrent la réalité quotidienne faites d'incertitudes, de coup de gueules, d'espoirs, mais surtout de profondes galères. On penser ce que l'on veut des artistes que l'on suit à travers ce dvd. On peut les aimer, les détester, les mépriser, avoir pour eux de la sympathie mais leurs exemples ne sont pas des cas isolés et sont assez révélateur de l'existence même du rock en France. Divers témoignages de professionnels de la musique viendront renforcer cette idée que le simple fait d'exister artistiquement équivaut au parcours du combattant. Il faut dire aussi que les candidats à une place au soleil sont nombreux et que, par conséquent, il devient de plus en plus difficile d'émerger de la masse. Il faut dire encore qu'il est difficile de se faire entendre quand on sait que les médias radiophoniques qui rassemblent le plus d'auditeurs sont ceux qui ont depuis longtemps abandonné l'idée que la prise de risque musical pouvait être source de réelles découvertes. Seules les radios locales font cet effort mais La Route Est Longue révèle, pour ceux qui se faisaient encore des illusions, que celles-ci n'ont qu'une influence que très limitée.

La Route Est Longue ne se veut pas spécialement un film pessimiste mais il met les choses au clair. Car les cas de Géraud, Kumanaka ou de Kafka (trois formations qui ont connu depuis des fortunes diverses) peuvent se retrouver aux quatre coins de l'hexagone. Même si il y a encore beaucoup à dire sur les rouages de l'industrie musicale et même si on ne doit pas tomber dans la généralisation avec La Route Est Longue, ce documentaire à ce mérite de montrer une réalité et de poser les bonness questions. Puisse ce film éveiller quelques consciences.


Teaser la route est longue
envoyé par rudeboy428. - Regardez des web séries et des films.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 06-09-2010

A voir également :

http://www.myspace.com/larouteestlongue

?>