.:.Chronique.:.

Pochette

Pylône

Grounded Hands

[Sound On Probation::2008]

|01 Sens 3|02 Malséant|03 Raccroc|04 Idem Part 1|05 Dense Des Couteaux|

Pylône est sans doute le projet le plus expérimental de Laurent Perrier. Tout du moins il explore une musique plus abstraite, plus minimale, plus suggérée et plus obscure. Composé de cinq titres à la longueur appréciables (Sens 3 dépasse les vingt minutes alors que Dense Des Couteaux approche les dix-neuf) n'est peut-être pas plus sombre que les autres disques que Laurent Perrier sort sous d'autres pseudos. C'est juste la forme qui change. Marqué par une quasi absence rythmique, ou alors celle-ci ne se comprend que dans une forme au ralenti, Grounded Hands n'a rien d'un disque confortable. Immergé dans un univers schizophrène, Laurent Perrier mets en avant les petits détails, les craquements, les pulsations répétitives, les sons suraigus, les souffles, les espaces clos saturés de drones. On vit alors cette expérience sonore comme une opération chirurgicale. Laurent Perrier incise, défait, répare, coupe à nouveau, recoud pour se rendre compte que cette exploration est, quoi qu'il arrive, complexe et ne donne pas le droit à l'erreur. Cependant, dans cet univers cloisonné, Laurent Perrier s'offre une liberté de ton et de texture que l'on ne retrouve que dans les musiques industrielles ou électro-acoustiques. Si Grounded Hands fait parfois penser aux oeuvres de Pan Sonic, Laurent Perrier se garde bien de faire ici une copie conforme. Le français garde une liberté de ton et d'action qui lui permet d'évoluer comme bon lui semble plongeant plus pronfondément dans une folie retenue et claustrophobe. Grounded Hands n'est peut-être pas le disque le plus original qui soit mais on peut faire confiance à son auteur pour ne pas tomber dans la pire des banalités. Avec lui, aucun risque que cela ne se produise.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 19-07-2010

A voir également :

http://www.soundonprobation.com/acceuil.html

?>