.:.Chronique.:.

Pochette

Niblett, Scout

The Calcination Of Scout Niblett

[Drag City::2010]

|01 Just Do It ! |02 The Calcination Of Scout Niblett|03 I.B.D.|04 Bargin|05 Cherry Check Bomb|06 Kings|07 Lucy Lucifer|08 Duke Of Anxiety|09 Ripe With Life|10 Strip Me Pluto|11 Meet And Greet|

Comme le laisse entendre la pochette de ce nouvel album, Scout Niblett est un artisan. Sans doute l'un des derniers. En tout cas est l'une des seules à oser mettre sur pieds un disque aussi dépouillé, refusant les formats pré-établis du marché et peut ainsi se targuer de posséder une authenticité que d'autres n'auront jamais. Epaulée ici par Steve Albini, continue, dans un style plus rêche, d'élaborer cette musique à fleur de peau, sensible, toujours un peu sur la corde raide et sur le point de basculer du mauvais côté de la raison. Scout Niblett a beau passer pour une freak, une introvertie ou ce que vous voulez, elle fait partie de ces artistes intègres qui dévoilent une partie de leur personnalité sans se regarder le nombril. C'est ainsi fait. Il n'y a jamais eu de subterfuges chez la jeune femme. Ici, il ne suffit que d'une guitare, une batterie et une basse pour que la voix de Sout Niblett s'illumine. D'autres se sont essayés avec les mêmes minima sociaux mais rarement avec le même résultat. Comme le titre le suggère, ce disque est incandescent et la sensibilité de Scout Niblett brûle d'un feu qui torture l'âme mais qui apparait plus que nécessaire pour qu'elle s'extériorise. Ne pensez pas qu'il s'agisse là d'une posture. C'est tout l'inverse. A chaque album elle se consume devant nous comme un don de soi, une mise à nue sans compromis.

Si on ne comprend pas cela, si on ne ressent pas cela, on ne peut raisonnablement pas aimer la musique de Scout Niblett. Il ne sera pas question non plus de déifier l'anglaise mais simplement de constater qu'elle reste l'une des toutes meilleures song-writer de ces dix dernières années. Ce n'est pas un hasard si elle a collaboré régulièrement avec Steve Albini, qu'elle a fait l'un des plus beau duo de la décénnie avec Will Oldham (Kiss sur l'album This Fool Can Die Now) ou qu'elle s'est ajoint les services de Songs:Ohia. Non, Scout Niblett n'est pas n'importe qui et sous ses atours un peu négligés c'est bien une grande dame qui, en tout humilité, nous fait partager ses noires ballades électriques. The Calcination Of Scout Niblett n'est peut-être son plus grand disque (This Fool Can Die Now avait mis la barre très haut) mais cela reste un disque fort et poignant. Peu d'artistes parviennent à atteindre ce degré de sensations. Sa fausse fragilité, son sens de l'essentiel et sa justesse d'écriture font largement la différence. Agrippée à son manche de guitare comme si sa vie devait en dépendre, elle défend une musique aux allures spartiates mais qui, jusqu'ici, ne souffre aucune contestation. C'est plutôt une bonne nouvelle.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 10-07-2010

A voir également :

http://www.myspace.com/scoutniblett

?>