.:.Chronique.:.

Pochette

Railcars

Cathedral With No Eyes

[Stumparumper::2010]

|01 Life Of Saint Edmund (Ponds)|02 Castles|03 Passion Of Saint Edmund (Rebirth)|04 Passion Of Saint Edmund (Miracles)|05 Cathedral With No Eyes|06 Martyrdom Of Saint Edmund (End)|

Relater l'histoire de Saint Edmond (Edmund pour les intimes), roi martyr du Norfolk qui vécut au IX ème siècle, aurait pu être le fait d'obscurs groupes de dark folk ou de métalleux adorant les transferts médiévistes. Il n'en est rien. Cathedral With No Eyes est la performance en six titres de Railcars, formation américaine de noise-électro-pop à l'approche complêtement irrationnelle, perturbante, dévastatrice. En effet, d'un mythe sortie du fonds des âges Railcars parvient à réaliser un disque concept qui est positivement éloigné des conceptions standardisés de ce genre d'exercice. Railcars nous offre une remontée dans le temps sous un prisme déformant, brutal comme un mauvais trip dans lequel tout nos repères se dissolveraient dans une musique tellement éloigné des délires paganistes (qui auraient pu être ici associés par erreur) tant entendu en ce genre d'occasion. Railcars raconte dans une sorte d'urgence mystique la vie d'Edmund avec une vision tout à fait personnelle faites de sons distordus, noisy, de voix crasseuses, un ensemble qui n'est jamais net et qui prend toute sa force dans une sorte de flou volontaire. Ce côté flou est plutôt adéquat de ce cas là puisque l'histoire d'Edmund tient sur des légendes et des sources assez limités ce qui ouvre à des nombreuses interprétations plus fantasmagoriques les unes que les autres. Railcars en a fait son parti et le moins que l'on puisse dire est que son adaptation de la légende est plus que libre. Quoi qu'il en soit Cathedral With No Eyes est un disque fascinant qui déploie une force insoupçonnée qui monopolise votre esprit de la manière la plus irrationnelle qui soit.

note : 9

par Fabien, chronique publiée le 03-06-2010

A voir également :

http://www.myspace.com/railcarsmusic

?>