.:.Chronique.:.

Pochette

Pretty Mary Dies

Put Our Names On The Walls Of Your City

[Maximum Douglas::2009]

|01 Unknow day|02 November the thirtiest|03 April the third|04 Unknown day|05 April the fourth|06 August the twentiest|07 Unknown day|08 October the forteenth|09 April the nineteenth|10 December the twentyfirst |

Put our names on the walls of your city est l’album testament de Pretty Mary Dies. Plus d’une demi-heure d’un hardcore sombre, puissant et dissonant. Un humble hommage à la terre qui tremble, aux villes qui s’écroulent et aux vies qui se brisent. » Voilà donc ce qu’on peut lire à propos de cet album sur le site de Maximum Douglas Records, ça annonce du bon, du lourd et de l’agressif ça ! Le groupe est constitué de quatre bordelais : Colin au chant, Damien pour la gratte, Renaud pour la basse et Mike pour la batterie.

Au premier abord, je craque un peu sur la pochette bien sombre, sans l’éternelle police blanche, mais quasiment un ton sur ton qui donne tout son mystère à la chose. Des titres étranges en forme de date, humm mais où allons-nous ? Unknow Day ça ferait presque peur. Allez, je me lance ! A l’écoute on découvre donc que ces jours inconnus sont des interludes très intéressants, qui enchantent même, en conservant toute la noirceur de l’album. Quant au reste de l’album, il mêle agressivité et puissance tout comme j’aime. La voix a un petit côté je ne sais quoi très sensuelle (merci Colin), posée, juste. Les riffs sont lents comme rapides, pesants, mais dans le bon sens du mot. J’aime vraiment beaucoup, jusqu’à en perdre mon clavier.

Je ne saurais que vous dire de plus à part de l’écouter, c’est franchement pas mal, et ça vient de chez nous alors profitons en pour nous vanter!

note : 8

par Sharly, chronique publiée le 28-05-2010

A voir également :

http://www.myspace.com/prettymarydies

?>