.:.Chronique.:.

Pochette

Strange Boys

Be Brave

[Rough Trade::2010]

|01 I See|02 A Walk On The Bleach|03 Be Brave|04 Friday In Paris|05 Between Us|06 Da Da|07 Night Might|08 Dare I Say|09 Laugh At Sex, Not Her|10 All You Can Hide Inside|11 The Unsent Letter|12 You Can't Only Love When You Want To|

Serions condamnés ad vitam eternam à voir apparaître de manière régulière des groupes qui sont ancrés, pour ne pas dire bétonnés, dans les 60's ? C'est plus que probable et il faudra s'y faire. On s'y fait d'ailleurs depuis longtemps avec plus ou moins de bonheur. Alors que penser des Strange Boys ? Ces texans sont en train de marquer les esprits avec leur deuxième album mais personne n'est vraiment dupe de tout l'attirail qui nous est présenté ici. Il faudrait n'avoir aucune culture musicale ou n'avoir jamais écouté de disque antérieur à 1970 pour ne pas se rendre compte que pour les Strange Boys le compteur s'est arrêté au beau milieux des années 60, période que l'on considère comme un âge d'or. Cet âge d'or beaucoup le regrette, lui voue un culte aveugle au point d'ignorer tout ce qui s'est fait depuis en le balayant de la main ou en criant au plagiat même là où il n'y en a pas. Cependant, en 2010, peut-on se satisfaire de formations comme ces étranges garçons ? Certes, Be Brave est un disque de belle facture, entre les Stones, Dylan, ce mélange de rock, folk et de blues qui a tant illuminé cette époque déifié au point de susciter tous les fantasmes et les audaces. A l'époque c'était une forme de liberté, un souffle nouveau, régénérant. Aujourd'hui, faire la même chose qu'il y a 45 ans, évidemment, cela n'a pas forcément la même saveur.

Be Brave est donc ce genre de disque qui n'a rien de moderne et qui ne laisse rien espérer dans ce sens. Ce type de résurgence, on l'a vu, n'est pas unique, tout le monde le sait. Mais bon voilà, Strange Boys a ce charme vieillot que d'autres essayent vainement de reproduire. La petite troupe à Ryan Sambol, dont la voix nasillarde n'est pas sans rappeler celle de Bob Dylan, a tout compris à la chose se fendant d'un album sans doute sans vraiment de surprises mais réellement beau, humble, sans maniérisme flagrant ou forcé. Probablement, il ne faudra pas attendre grand chose de plus de ce combo mais c'est déjà beaucoup. Sans faute de goût les Strange Boys se baladent sur ce disque avec une décontraction telle qu'ils ne peuvent pas se tromper ou trébucher. En somme Be Brave nous permet de relativiser par rapport à pas mal de nouveaux groupes que l'on présente comme de purs génies alors qu'ils ne font que repiquer les idées d'antan. Les Strange Boys, eux, n'avancent pas le visage masqué. Ils ne mentent pas et annoncent tout de suite la couleur. Il n'y a pas tromperie sur la marchandise. Il y a juste du plaisir à prendre à écouter de belles chansons à une sauce 60's clairement mise en avant. A partir du moment où l'on est prévenu, je vois mal où pourrait se situer le moindre problème.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 14-05-2010

A voir également :

http://www.myspace.com/thestrangeboys

?>