.:.Chronique.:.

Pochette

Rammstein

Liebe Ist Für Alle Da

[Universal::2010]

|01 Rammlied|02 Ich Tu Dir Weh|03 Waidmanns Heil|04 Haifisch|05 B********|06 Frühling in Paris|07 Wiener Blut|08 Pussy |09 Liebe Ist Für Alle Da|10 Mehr|11 Roter Sand|

Classé rapidement dans un milieu métal, parfois néo, parfois industriel, Rammstein viendra poser ses bagages en 1994 pour nous faire renouer avec nos amis allemands, et nous montrer qu’il ne faut pas forcément être néo-nazi pour faire du métal et chanter dans la langue de Goethe. Seize ans après leurs premiers pas, on garde en tête de nombreux morceaux comme Amerika, Mein Hertz brennt, Mutter ou depuis peu Pussy présent dans leur nouvel album. On n’oubliera jamais les magnifiques effets pyrotechniques (le chanteur et parolier est d’ailleurs devenu pyrotechnicien, qu’est-ce qu’il ne faut pas faire pour impressionner les filles et ne plus s’ennuyer sur scène !), la voix puissante de Till et la tête un peu barrée de Christian 'Flake' Lorenz, le claviériste.

Mais entrons un peu dans le vif du sujet maintenant que je vous ai fait l’affront de vous présenter le groupe…

Ce nouveau CD mêle voix puissantes (et les frissons qui vont avec), chants religieux, sons électro, ambiances martiales et douceur, notamment avec Fruhling in Paris qui brosse les français dans le sens du poil de part un refrain dans notre chère et douce langue (une pensée à Piaf) ainsi que grâce à cette dédicace à notre belle capitale (quand bien même il parle d’une prostitué française avec qui il a sauté le pas, ça reste joliment dit).

Pussy est sans aucun doute le morceau le plus connu de ce nouvel opus, grâce à ses paroles (je pense que je n’ai pas besoin de vous traduire le titre), évidemment, mais surtout grâce à son clip qui a été censuré pour cause de pornographie (mais que tout le monde a pu voir sur internet, ah le progrès !). Avec ce morceau, beaucoup ont pu y voir un acte purement commercial (clip censuré, paroles explicites, musicalement beaucoup plus proche de la pop que du métal, premier titre connu pour le nouvel album), mais je pense que tout comme pour Amerika, Rammstein a choisit de frapper fort du point sur la table, à la fois pour toucher un plus gros public (je pense à mon petit frère qui s’est mit à écouter du Rammstein depuis ce morceau) et à la fois pour interloquer ses fans.

Pour vous éviter le morceau par morceau, je pense que vous remarquerez rapidement que tout l’album porte sur l’amour sous toutes ses formes. Bien entendu, on a l’habitude d’entendre Rammstein parler de sexe (je pense surtout à Rein Raus et à Bück dich), mais là le sexe est transcendé par ses différentes amours. A la fois l’amour incestueux, l’amour à trois, l’amour de la première fois, l’amour religieux (ça c’est mon interprétation de Rammlied), l’amour matériel, tourisme sexuel et autre glauquerie et tout ça enveloppé dans du sexe trash ou moins trash selon ce qu’on écoute comme morceau et de l’idée que l’on s’en fait, comme ils le disent si bien Liebe ist für alle da (L’amour est là pour tous).

Rammstein n’est pas, à mon sens, un groupe constant musicalement parlant, il suffit de voir cet album qui pourrait en perdre plus d’un entre pop, rock et douceur, mais qui se fixe le but d’être cohérent au niveau des textes et d’une thématique de base, et je dis chapeau.


Haifisch

Rammstein | MySpace Music Videos

note : 8

par Sharly, chronique publiée le 13-05-2010

A voir également :

http://www.myspace.com/rammstein

?>