.:.Chronique.:.

Pochette

Various Artists

More G.D.M.X - 10 Years Of Goddam' Music

[Tigersushi::2010]

|01 Americheal - Principles Of Geometry|02 Antibodies (To The Bones Edit) - Poni Hoax|03 God Will Break It All (à la J-C Edit) - Krikor & The Dead Hillbillies|04 Anfetaminado - Panico|05 Château Rouge - My Sister Klaus|06 Nike - DyE|07 A Path (The Lost And Found Mix by In Flagranti) - Freddi Mas|08 Osaka Tom - Nakion|09 Meat Is Murder - K.I.M.|10 Kiss You On The Cheek (King Of Town remix) - Desmond & The Tutus|11 Matin - Principles Of Geometry|12 XXX - Nakion|13 Devils - Maestro|14 Kimchi - K.I.M.|15 Meduse - Crackboy|16 Star Vac - DyE|17 Illumination (Jackson Remix) - Panico|18 J'ai Peur - Discipline|19 Russian Folk Song - Guillaume Teyssier|20 The Look Of Not In Love - Joakim|


Le systême décimal n'échappe à personne. Même pas à Tigersushi, label émérite, qui tient à marquer le coup pour ses dix années d'existence. Pour la circonstance, la coutume veut que le label sorte une petite compilation histoire de récompenser les fidèles mais aussi pour faire découvrir le label à ceux qui étaient restés dans l'ignorance la plus crasse. Que l'on fasse parti des uns ou des autres, peu importe, cette double compilation a largement de quoi satisfaire tout le monde. Si le label fondé par Joakim et Charles Hagelsteen est peu connu du grand public il reste une pièce maîtresse de l'indépendance et du modernisme à la française. Tigersushi a, en effet, régulièrement réalisé de beaux coups et continue de nous ébahir par ses récentes parutions. Parmi ces hauts faits d'armes on peut compter Poni Hoax, Principles Of Geometry, Krikor & The Dead Hillbillies, Panico. Parmi les nouvelles signatures on compte beaucoup sur Nakion et DyE qui, si l'on en croit la maison Tigersushi, ont un bel avenir devant eux.

On retrouve tout ces trublions (ainsi que d'autres comme My Sister Klaus, Freddie Mas, K.I.M., Desmond & The Tutus, Maestro, Crackboy, Discipline et, inévitablement, Joakim) sur cette compilation scindée en deux parties. La première, qualifiée d' "easy", sensé concentrer les morceaux les plus pop du label. Je dis bien sensé car les artistes Tigersushi sont souvent bien au-delà de la pop en tant que telle. Une pop qui peut être sous influence mais qui aime également regarder devant elle pour proposer quelque d'un peu plus neuf que les habituelles resucées anglo-saxonnes. La plupart des morceaux sont des inédits, chose des plus appréciables mais on ne rechigne pas à rejeter une oreille sur des morceaux déjà connus. Car comment ne pas saliver devant cette incroyable reprise des Smiths par K.I.M. (Meat Is Murder) ou ne pas se prendre pour un jeune homme moderne en écoutant My Sister Klaus ? C'est impossible. On se dit alors que ces dix années ont du sembler bien courtes mais, visiblement, elles ont été bien remplies.

Sur le deuxième cd, "hard" cette fois-ci, on a le droit à la même punition (si on peut appeler cela une punition), sauf que là, nous avons affaire à un mix concocté par Joakim himself. Et quel mix, s'il vous plait. Plus expérimental que son vis-à-vis "easy", ce disque présente le côté obscur de Tigersushi, prouvant que le label n'est pas qu'une formidable machine pop / électro-pop comme pour bien signifier que rien n'est jamais simple avec eux. Un mix hypnotique, semblant sorti de nulle part et aux forts accents minimalistes et expérimentaux (il n'y a qu'à écouter les passages des K.I.M. et de Discipline pour comprendre cela). 10 ans d'activisme donc, 10 de bonheur renouvelé. Si More G.D.M.X. est un regard sur les années passées il est aussi une porte ouverte sur les années à venir. Celles-ci s'annoncent passionnantes.

note : 9

par Fabien, chronique publiée le 04-05-2010

A voir également :

http://www.tigersushi.com/site/intro.jsp

?>