.:.Chronique.:.

Pochette

Get Well Soon

Vexations

[City Slang::2010]

|01 Nausea|02 Seneca's Silence|03 We Are Free|04 Red Nose Day|05 5 Steps / 7 Swords|06 We Are Still|07 A Voice In The Louvre|08 Werner Herzorg Gets Shot|09 That Love|10 Aureate !|11 We Are Ghosts|12 Burial At Sea|

Qu'est-ce qu'un disque chiant ? On peut sans doute poser la question à Get Well Soon, non ? Non, plus sérieusement, c'est un peu ce qu'on se dit en écoutant le second album de Konstantin Gropper. Pompeux, prétentieux, multipliant les références littéraires, philosophiques et historiques comme du name-dropping de bas étage, Vexations démarrait avec un sérieux handicap. Mais le propos est peut-être à nuancer. Get Well Soon n'est pas toujours ce monstre grandiloquent qui semble délivrer sa musique en nous toisant de haut avec le regard de celui qui sait. Le berlinois sait se montrer plus humble et plus direct. En fait, il souffle le chaud et le froid tout en ne nous permettant pas de savoir vraiment si on s'ennuie ou si on peut se montrer plus enthousiaste. Ce qui est certain c'est que Konstantin Gropper est un song-writer et un arrangeur à la précocité rare. Déjà, son premier album (Rest Now, Weavy Head ! You Will Get Well Soon) nous avait montré toutes ses qualités en la matière. De fait, on lui prédisait, sur la foi de ce seul disque, un avenir plus que radieux. Cet avenir se dessinne encore plus avec Vexations.

Cependant cette larmoyance cinématographique quasi constante, cette pose de jeune homme meurtri traversé parfois par des éclairs énergisants (Seneca's Silence, Angry Young Man) laisse souvent dubitatif. Pourtant des morceaux comme We Are Free peut nous reconcilier avec le personnage et tout emporter sur toutes autres considérations. Pour ma part, et même si on dit à droite à gauche que Konstantin Gropper fait preuve d'une maturité rare, il n'a pas encore réalisé son oeuvre majeure. Celle qui mettra tout le monde d'accord. Peut-être que cela n'arrivera jamais après tout. Quoi qu'il en soit Get Well Soon est en quête de cette perfection et le bonhomme, manifestement progresse. Même si Vexations est un peu inégal (j'ai failli me pendre sur Red Nose Day) notre bonhomme a manifestement les moyens de parvenir à son but. Grands dieux, qu'est ce que cela sera quand ce jour sera venu ? Pourvu qu'il ne se perde pas en route.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 28-04-2010

A voir également :

http://www.myspace.com/youwillgetwellsoon

?>