.:.Chronique.:.

Pochette

Nedry

Condors

[Monotreme Records::2010]

|01 A42|02 Apples & Pears|03 Four Layers Of Pink|04 Squid Cat Battle|05 Scattered|06 Condors|07 Swan Ocean|08 Where The Dead Biros Go|

Cela ne sert à rien de nous dire qu'un groupe x à fait un buzz en Grande Bretagne. Ce qui est valable pour nos voisins ne l'est pas forcément pour nous. Surtout qu'avec Nedry, il y a peu de chances que cela arrive dans l'hexagone. Nous le souffler comme cela dans l'oreille en espérant qu'on participera à perpétuer le buzz ailleurs fait parti du plan marketing mais c'est à ce demander parfois si on ne nous prend pas pour des trompettes. Parce que bon, ce trio londonien qu'est Nedry a, avec Condors, sans doute les meilleurs intentions du monde mais, on sait pertinement qu'on s'en tiendra là. Huw Stephens, à qui l'on prédit une carrière aussi belle que celle de John Peel, peut bien s'agiter sur BBC Radio 1, les élans futuristes de Nedry n'auront pas autant d'échos chez nous. Serait-ce encore de la frilosité de notre part ? Serions-nous à ce point sourd ? Il ne faut pas exagérer. Disons tout simplement que Nedry, malgré des qualités évidentes, n'est pas aussi percutant qu'on veut bien nous le dire. Bien dans son époque, le troi compères se complaisent dans une électro-pop qu'on croirait presque être un croisement entre Björk et Garbage où la voix d'Ayu Okakita est parfaitement à son aise. Enfin dans les grandes lignes.

Condors est certes joliement construit et son caractère un peu aérien est de plutôt bonne facture. Cependant, si la chanteuse arrive à décoller nous, nous restons les pieds dans le béton. Là où le disque pêche c'est par son incapacité à sortir de certains clichés d'une mélancolie synthétique qu'on a maintes fois entendus chez Björk ou chez Massive Attack. Il est bien possible que Nedry soit en retard d'une guerre. Alors peut-être que cela charme encore nos voisins brittaniques mais, de ce côté -ci de la Manche, on a peut-être envie d'autres choses. Mais ne soyons pas négatifs. Condors, aussi imparfait soit-il, reste un premier album assez correct. Il demeure que cela n'est pas suffisant pour prétendre aux premières places. Peut-être que dans un futur proche Nedry se montrera plus convaincant. Pour l'instant on ne fera que prendre acte d'un disque agréable mais pas essentiel.

note : 6

par Fabien, chronique publiée le 27-04-2010

A voir également :

http://www.myspace.com/nedrymakesmusic

?>