.:.Chronique.:.

Pochette

Picastro

Become Secret

[Monotreme Records::2010]

|01 Twilight Parting|02 A Dune A Doom|03 Pig & Sucker|04 Split Head|05 I Know My Time Now|06 Neva|07 Suttee|08 A Neck In The Desert|09 The Stuff|

A chaque fois que l'on évoque Picastro, on parle inévitablement d'Owen Final Fantasy Pallet. Autant le dire tout de suite. Pallet ne fait pas partie de l'aventure Become Secret mais cela ne doit pas être un frein pour apprécier ce, déjà, quatrième album des canadiens. Si on parle de slowcore ou de sadcore pour caractériser la musique de Picastro, ce qui n'est pas entièrement faux, on assiste plutôt à un mélange de néo-classique, de néo-romantisme et de post-rock qui fait que le groupe a toujours été un peu à part. Un peu comme Rachel's ou Piano Magic qui ont une identité propre et que peu, sinon personne, ose imiter, Picastro suit un sillage qu'ils ont eux même creusé. Become Secret ne fait que renforcer cette impression. Groupe anachronique car complètement hors du temps, Picastro poursuit sa route d'une manière presque fantomatique et bercé par une folie qui se vit comme une douce chute vers les abîmes d'un autre temps. Donc oui, Become Secret, comme ses prédécesseurs, n'a rien d'un disque anodin. Il n'est pas non plus d'un accès particulièrement facile. Il faut plusieurs écoutes avant dans cet univers un peu schizophrène et qui, peu à peu, tombe inexorablement en lambeau.

Que cela soit dit. Become Secret, et dans l'absolu la musique de Picastro, n'est pas faite pour le commun des mortels. D'ailleurs il serait presque bon de l'écouter dans un état semi-comateux, à la frontière entre le réel et le songe pour pouvoir pousser les barrières qui nous empêche de percevoir pleinement sa beauté froide et spectrale. Become Secret est comme ces vieilles batisses, ces manoirs imposants qui, laissés à l'abandon, ne laissent plus apparaitre que leur étrangeté et dont l'intérieur, passablement en ruine, ou en passe de l'être, dégage un charme qui est autant intemporel qu'inquiétant. Become Secret n'est peut-être pas leur plus belle sortie mais, comme toujours, Picastro sait se montrer élégant tout en étant borderline. En tout état de cause la musique de Liz Hysen et de ses camarades n'est pas faite pour alimenter une psychothérapie. Elle imprime juste une beauté sans âge qui ne garantie pas pour autant votre équilibre mental.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 08-04-2010

A voir également :

http://www.myspace.com/picastro

?>