.:.Chronique.:.

Pochette

Recife

Doldrums

[Dead Bees Records::2010]

|01 Doldrums|02 Swell|03 Heaven|04 Paper Man|05 Bahia|06 The New Found Man|07 Snow On Mars|08 Break Out Of Their Reach|09 The Day|10 Back|11 Vanishing|12 L'Univers|13 Valming Découvre|

"Dead Bees Records est un label indépendant de musique de jeunes à guitares". Voilà, le décor est planté. Recife, qui publie leur troisième réalisation sur le label toulousain, correspond bien à l'image que la structure veut se donner. Dans un style purement nord-américain, Recife, qui existe maintenant depuis environ sept ans, déclame avec une certaine rigueur un pop-rock où l'électricité et l'acoustique font bon ménage. Produit par Dan Coutant et comptant quelques invités de marque comme Jullian Angel et, de manière tout à fait inattendue, l'astro-physicien Hubert Reeves qui appose sa voix sur L'Univers, Recife est parvenu à réaliser un album qui tient parfaitement debut, cohérent et dont les instants de bravoure ne sont pas si rares. Il y a des idées et du potentiel chez ce quintet qui cherche visiblement à ne pas être trop middle of the road. Gentiment, le groupe frappe à la porte d'un monde musical qui se voudrait plus adulte et aussi plus élaboré. Recife travaille en ce sens et si ils ne sont pas des virtuoses (ce dont on se fout royalement) chacun des membres du groupe joue son rôle afin que l'alchimie prenne vie. Ce n'est pas anodin que de dire cela. En effet, Recife fait parti de ces formations dont chaque musicien est sur le même pieds d'égalité. Pas de leader évident, pas de forte tête. On joue pour son voisin, dans un esprit d'équipe et de corps.

C'est pour cela que Doldrums est un album tout à fait homogène. Et quand bien même s'il n'y a pas de forte individualité ici, cela ne veut pas dire pour autant que Recife est un groupe terne et mollasson. Bien au contraire, on découvre un groupe (enfin, c'est le cas en ce qui me concerne) qui a de la suite dans les idées , qui sait très bien où il va et qui propose des morceaux qui, même s'ils possèdent parfois quelques stérotypes, s'écoutent sans éprouver la moindre gêne. Des titres comme Paper Man, L'univers ou Valming Découvre montrent que Recife ne saurait être un groupe lisse, linéaire , sans imagination et incapable de provoquer la moindre émotion. Les toulousains progressent et s'affirment un peu plus chaque jour. Doldrums est peut-être un peu trop poli mais le propos du groupe n'est pas non plus de vous rentrer dedans coute que coute. Ils préfèrent nettement la subtilité et les mélodies bien organisées qui font mouche. Là-dessus ils sont au point.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 07-04-2010

A voir également :

http://www.myspace.com/recifemusic

?>