.:.Chronique.:.

Pochette

Wave Machines

Wave If You're Really There

[Neapolitan Recordings::2009]

|01 You Say The Stupidest Things|02 I Go I Go I Go|03 Keep The Lights On|04 Punk Spirit|05 The Greatest Escape We Ever Made|06 Wave If You're Really There|07 The Line|08 I Joined A Union|09 Carry Me Back To My Home|10 Dead Houses|

Tempête dans un verre d'eau. Wave Machines aurait du être l'un des buzz de l'année dernière. Finalement, malgré des chroniques bienveillantes et justifiés, l'intérêt qu'on aura porté à ces anglais n'aura été que de courte durée. Pourtant, Wave If You're Really There est un disque de pop fait par des gens éclairés qui, manifestement, se sont jetés dans la bataille avec des armes plus qu'affutées. Alors quoi ? Ce n'est pourtant pas faute d'avoir été prévenu. C'est cette façon presque juvénile de traiter les choses qui a finit par ne pas séduire ? Aurait-on peur d'aimer un groupe qu'on refilerait volontiers à des boutonneux en mal de (bonnes) nouveautés ? Le mystère reste entier. Parce que, oui, les choses ne sont pas aussi simples que ce que l'on croit. Wave If You're Really There a sans doute en lui une certaine légèreté et une naîveté qui pourrait laisser entendre que Wave Machines n'est qu'un groupe de pop sans reliefs et un peu benêt. Pourtant, si on se penche plus attentivement sur leur cas, on se rend compte que Wave If You're Really There est nettement plus subtil et varié même s'il apparait inégal sur la durée.

Wave Machines est le parfait représentant d'une pop moderne qui ne peut pas plaire aux vieux barbons pour qui le temps s'est arrêté avant l'explosion punk. Une pop qui évite soigneusement tout élan pompeux, qui vit grâce à une approche colorée et sautillante. Elle refuse ainsi la morosité et préfère largement se sentir dégagée de toute pression inutile. Wave Machines déroule, s'autorise à être fun et prend des libertés qui étend leurs possibilités comme aucun autre groupe. C'est pour cela que ce disque est sans complexe mais qui peut être mal compris et mal catalogué. En tout cas Wave If You're Really There était bien l'une des belles découvertes de 2009 mais trop vite enterrée ou eclipsée par une actualité trop riche. C'est un peu dommage quand on sait que Wave Machines est capable de masterpieces comme Dead Houses ou The Greatest Escape We Ever Made. Un titre, d'ailleurs, tout à fait révélateur de l'esprit de ce combo de Liverpool. Cela aurait du être suffisant pour briser les barrières.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 06-04-2010

A voir également :

http://www.myspace.com/mywavemachine

?>