.:.Chronique.:.

Pochette

Extra Life

Made Flesh

[LoAF Recordings::2010]

|01 Voluptuous Life|02 The Ladder|03 Made Flesh|04 One Of Your Whores|05 Easter|06 Black Hoodie|07 Head Shrinker|08 The Body Is True|

Ce sont des fous furieux. Extra Life… Et encore, je ne connais pas leur premier album qui, parait-il, est plus difficile d’accès. Enfin, quand je dis qu’ils sont bon à enfermer, il faut surtout considérer le cas de Charlie Looker qui est le porte voix et l’homme à tout faire du groupe. Looker, ce n’est pourtant pas n’importe quoi. Ancien Zs, il a aussi collaboré avec quelques monstres sacrés comme Glenn Branca, John Zorn, Dirty Projectors ou William Parker. Les autres musiciens ont un parcours plus discret sauf, sans doute, pour qui s’intéresse de prêt à l’underground new-yorkais. En tout cas, Extra Life n’est pas le genre de formation qui laisse indifférent. On va directement dans les extrèmes. Soit on frise l’indigestion, soit on leur voue un culte aveugle. Il faut alors un prendre sur soit pour avoir un peu de recul sur ce disque iconoclaste. Made Flesh n’a rien de commun. Mélange de math-rock, d’élans hardcore, de musique médiévale, de pop sous hallucinogènes et d’expérimentations en tout genre. La voix de Looker donne un spectre tout à fait particulier à l’ensemble. Clair et grandiloquent, on se demande si son chant n’est pas forcé pour se donner un genre. A priori il n’en est rien. Looker se met au diapason d’une musique hors norme qui déborde d’exubérance mais aussi d’une imagination déroutante.

Il n’est donc pas facile d’appréhender ce disque dès sa première écoute. On croit même à une vaste supercherie tant Made Flesh apparait comme un album tout à fait improbable. Quoi qu’il en soit, ce disque est une véritable curiosité qui adore surprendre son monde et ne laisse jamais l’auditeur dans l’expectative. Balloté dans tous les sens, on finit par s’habituer à ces véritables montagnes russes qui n’ont pas vraiment d’équivalent actuellement. Et c’est peut-être rassurant car il n’est pas sur qu’u n groupe qui essaye de suivre le même chemin qu’Extra Life soit aussi convaincant que ce soit dans le fonds et la forme. Made Flesh est le genre de disque héroïque et hors de toute raison qui pourrait bien devenir culte. Pour tout dire c’est sans doute le seul disque à l’égo surdimensionné que l’on est prêt à aimer sans se poser de questions. La chose est suffisament rare pour qu’on ne fasse pas l’impasse sur cet incroyable OVNI.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 27-03-2010

A voir également :

http://www.myspace.com/extralifetheband

?>