.:.Chronique.:.

Pochette

Soft Pack, The

s/t

[Heavenly::2010]

|01 C'mon|02 Down On Loving|03 Answer To Yourself|04 Move Along|05 Pull Out|06 More Or Less|07 Tides Of Time|08 Flammable|09 Mexico|10 Parasites|

Voilà, on fait tout un foin de The Soft Pack. Pourtant il n'y a vraiment pas de quoi. Groupe de garage rock, The Soft Pack s'est surtout fait connaitre parce que des ahuris ont voulu (et réussi) les empêcher de porter le nom de The Muslims. Au delà de cette polémique de bas étage, que la formation de San Diego a soigneusement et intelligement évité en changeant de nom, The Soft Pack n'est pas un mauvais groupe mais il bénéficie d'une bienveillance du fait d'un premier album bien exécuté mais, si on va au fonds des choses, sans surprises. Pour tout dire The Soft Pack poursuit sans bouleversement ce qu'ont fait des groupes comme The Stones Roses ou The Sneetches (qui étaient certes dans un format plus pop) et, si on voit plus loin, les inévitables Modern Lovers. Le garage rock a cet avantage certain qu'il ne se démode pas vraiment et que ce soit un disque sorti dans les années 1970 ou en 2010 cela a toujours la même fraicheur. De plus The Soft Pack vise plutôt juste. Leur premier album est convaincant, soigné et des plus fidèle à la ligne qu'impose le genre. Après qu'on se roule par terre en criant au génie, il ne faut pas éxagérer.

Scolairement, The Soft Pack ne fait que reprendre ce qui a déjà fonctionné jadis. Et ils le font bien et sans doute mieux que bien d'autres. Il ne faut pas longtemps pour sentir que ce disque n'a pas de défauts majeurs. Les américains ont tout à fait acquis cette pureté de son, cette douce imperfection qui ne fait pas d'eux des virtuoses mais bien des rockeurs intuitifs qui jouent une musique passionnée, électrique et mélodiquement au diapason de l'essence même de ce qu'ils défendent depuis leurs débuts. Cependant, il faut rester sur terre car si cet album est, sur le moment, des plus enthousiasmant il n'a pas la prétention de se projeter vers le futur. Voilà donc un groupe de jeunes gens modernes avec un son oldies. Je ne sais pas si c'est vraiment encourageant finalement. Je ne dis pas que The Soft Pack ne doit pas exister mais qu'il faut juste les prendre pour ce qu'ils sont et non pour ce qu'ils devraient être. Il y a du talent chez eux, c'est indéniable mais, pour le moment, il se limite aux bornes d'un genre d'un autre temps. C'est mieux que rien ceci dit.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 07-03-2010

A voir également :

http://www.myspace.com/thesoftpack

?>