.:.Chronique.:.

Pochette

Telemaque Meyer

Nippon Love

[autoproduction::2003]

On m'avait prévenu "ça a un coté Phoenix", bon ben là faut avouer qu'à la première écoute c'est assez flagrant. On pense même à Tahiti80 sur le troisième titre (Big "C") sûrement à cause de la mélodie. De toute façon ces 2 références sont tout de même assez proches l'une de l'autre. Evidemment il ne s'agit que d'une démo et les notes de pochette étant assez restreintes il est difficile de distinguer ce qui est voulu de ce qui résulte du manque de moyens. Ainsi le mixage de "Army song" enterre littéralement la voix sous des effets de synthé, et le son de boite à rythme tire un peu les morceaux vers le bas, mais il faut avouer que les basses sont excellentes, les mélodies agréables et les guitares souvent ingénieuses. En bref 5 titres de bonne facture que nous vous conseillons de vous procurer ne serait-ce que pour "Club Paradisio" et sa voix désinvolte qui n'est pas sans évoquer Cake, et le phoenixien "One emotion".

Et prions pour que plus de moyens soit un jour donner à Télémaque.meyer pour servir ses pop songs. Affaire à suivre.

note : 7

par Spada, chronique publiée le 15-10-2003

?>