.:.Chronique.:.

Pochette

Rodeo, The

Music Maelström

[Emergence::2010]

|01 On The Radio|02 Love Is Not On The Corner|03 My Ode To You|04 Bird|05 Little Soldier|06 Uncle Sam|07 Hand Shadows|08 Modern Life|09 Passing Through|10 High Resolution World|11 I'm Gonna Leave You|

The Rodeo annonce l’arrivée des beaux jours avec ce premier album folk aussi brillant qu’émouvant. Si l’histoire de The Rodeo passe par San Francisco, c’est sans aucun doute un signe du destin, un destin prometteur. En effet, c’est lors d’une soirée ‘open mic’ à l’Hôtel UTAH (qui est devenu un titre de l’album) que Dorothée, accueillie par un public enthousiaste, a pris conscience que sa musique folk pouvait séduire bien en dehors de l’hexagone … La série de concerts qui suit (Etats-unis, Canada, Allemagne, Suisse, Finlande, Angleterre) l’atteste. En France, la chanteuse assume brillamment les premières parties de Cocoon, Coming Soon, Moriarty, avec qui elle partage l’amour des mélodies intimistes. Son expérience au sein de Hopper l’a forgé à la scène et à l’écriture. Autant dire donc que ce premier album est déjà attendu. Ex-membre du groupe de rock Hopper, Dorothée a parfaitement digéré ses influences folk avec ses harmonies entrainantes à base de guitares acoustiques, violons ukulélé et xylophone. Son timbre voix bien particulier, légèrement rauque, suffisamment chaleureux, parfaitement envoûtant marque un style bien à elle. La chanteuse trouve son inspiration dans le monde qui l’entoure : « Je compose des mélodies dans ma tête puis j'essaie de trouver les accords sur ma guitare. Je les travaille ensuite avec les musiciens qui m’accompagnent depuis mes débuts. Pour les thèmes, une image, un livre, une petite idée et c'est parti ». Ses compositions parlent de la sur-information, d’un monde qui va vite, d’amour déchu… High Resolution World, avec sa mélodie déstructurée, son chant à vif et ses élans orchestraux, est une petite merveille de pop, à découvrir impérativement. Stuart Sikes (The Walkmen, Cat Power) a produit ce premier opus avec un son très naturel, dépouillé, quasi live, amplifiant ainsi l’émotion des mélodies et des textes. Music Maelström a une odeur d’épicéas et de grands espaces qui fait du bien au moral dans un hiver qui n’en finit pas.

note : 8

par Cédric B, chronique publiée le 28-02-2010

A voir également :

http://www.myspace.com/iamtherodeo

?>