.:.Chronique.:.

Pochette

Io Monade Stanca

The Impossible Story Of Bubu

[Africantape::2009]

|01 Abete 4321234|02 Vogrig è Sufficiente|03 Federico Borelli|04 Dameti Subito 10 Euro|05 Roncea|06 Cacciaviti|07 Cristiani Non Siete Cresciuti|

Il n'est pas toujours facile de décrire la musique produite par un groupe. Parfois c'est facilement identifiable et on peut s'emporter à faire du name dropping pour montrer l'étendue de sa culture mais aussi pour donner une image la plus fidèle possible de celle que l'on a du combo dont on parle. Cependant, il y a des cas plus litigieux aux accents bien plus complexes qui vous donnent le syndrome de la page blanche pendant un bon moment. Io Monade Stanca est dans ce cas de figure. A la fois math-rock, free-jazz, impro, expérimental, progressif, on ne peut guère que s'appuyer sur la matière brut que nous offre ce trio de Canale. The Impossible Story Of Bubu est aussi l'impossible aventure sonore de Io Monade Stanca. Si le groupe nous raconte l'histoire d'un personnage au nom grotesque, il le fait d'une manière électriquement surréaliste. Le trio adore les formes musicales qui trébuchent, qui claquent comme un coup de fouet et qui imprime une certaine folie schizophrène. The Impossible Story Of Bubu s'inscrit dans la longue série des disques hybrides qui ne rentrent que difficilement ou pas du tout dans des cases trop étroites. Ecouter ce disque c'est comme être sur un bateau ivre conduit par un capitaine délirant. On ne sait pas où on va mais on est tout de même prêt a s'y accrocher coute que coute.

Drôle d'expérience mais qui n'est pas unique. Ce genre d'album borderline, même s'ils ne sont pas forcément nombreux, excite l'imagination et nous donne un regard différent sur la musique dans sa forme la plus conventionnelle. On admet ainsi qu'elle peut être aussi créé par des esprits tordus qui, dans leur déséquilibre psychique (et encore ce serait à prouver), sont un apport salvateur et nécessaire afin qu'on puisse repousser les limites du commun. Dans ce registre Io Monade Stanca y va de bon coeur. Au point qu'on se demande s'ils n'ont pas besoin d'une camisole de force après toute cette débauche d'énergie. Car, on le sait bien, les fous comme ceux-là ne se calment pas une fois les instruments posés. Cette histoire est donc impossible comme il est complêtement impossible de tirer une ligne directrice de ce disque et c'est bien là toute sa force. Par ses rythmes syncopés, ses ruptures et ses retournements de situations The Impossible Story Of Bubu se montre bien plus intéressant que ce le plouc de base décrira comme du bruit insupportable.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 27-02-2010

A voir également :

http://www.myspace.com/iomonadestanca

?>