.:.Chronique.:.

Pochette

Virot, François

Yes Or No

[Altelier Ciseaux / Clapping Music::2008]

|01 Not The One|02 Dummies|03 Island|04 Cascade Kisses|05 Say Fiesta|06 Young Sand|07 Where O' Where|08 I Wish I Had You|09 Fish Boy|10 Yes Sun|

D'abord sorti sur Clapping Music, Yes Or No s'est vu réédité par le label Atelier Ciseaux. Pourquoi ? Ne me demandez pas, je ne sais pas. Ce n'est pas très important après tout. Ce qui l'est c'est cette édition vynile bleuté qui permet de ne pas trop oublier ce membre actif de Clara Clara que l'on présente souvent comme le Panda Bear français. Lourde étiquette. Au moins cela permet un peu de situer le bonhomme. Auteur d'un folk lo-fi et bancal, il use de procédés vocaux qui rappellent inévitablement ceux de l'emblématique Animal Collective. La différence entre les deux hommes se situent sur le fait que le français a une vision sans doute moins expérimentale de sa musique. Bien que fait avec les moyens environnants, Yes Or No se met quelques limites pour ne pas tomber dans quelque chose de plus délirant. Virot distille ses chansons avec une réelle conviction et on ne peut pas dire que Yes Or No est à envoyer au pilon. C'est même tout le contraire. Yes Or No a été salué très justement pour ses belles qualités et malgré son cousinage avec Panda Bear on reste assez admiratif devant cette ribambelle de chansons toutes aussi captivantes les unes que les autres.

Ce sera à chacun de choisir son camp. Soit on considère François Virot comme un vil suiveur soit, choix plus judicieux, on voit en lui comme un compositeur doué dont les influences ne doivent pas être un frein à sa notoriété. Il serait injuste de ne voir en lui qu'un clone alors que Yes Or No est un album de premier ordre. Virot est sans doute moins tordu que l'américain mais sans déployer d'énormes moyens il nous délivre un album sincère et dénué de toutes arrières pensées. Et on devrait écouter ce disque avec cette seule idée qu'ici il n'y a que les chansons, affublés de squelettes magnifiques, qui ne feront que compter. Chercher la faute ou une justification pour minimiser les efforts de François Virot est tout bonnement inutile. Yes Or No s'illumine dès que vous posez le saphir sur ses microsillons bleus et se met hors de portée de toutes formes de critiques. C'est beau, tout simplement. C'est ce dont chacun devrait s'appercevoir. Ce qui est rassurant, c'est que nous sommes de plus en plus à le penser.
P.S : Nous avons la réponse à notre interrogation à propos de la distribution de ce disque. La version vinyle n'est pas une réédition. En effet, elle est sortie en licence chez Atelier Ciseaux, ce qui n'est pas tout à fait la même chose. Je me suis trompé, dont acte. Je remercie Julien de chez Clapping Music pour ces précisions.

note : 8.5

par Fabien, chronique publiée le 25-02-2010

A voir également :

http://www.myspace.com/francoisvirot

?>