.:.Chronique.:.

Pochette

Beautiful Schizophonic, The

Erotikon

[Cronica::2009]

|01 Furla|02 Aysha|03 Bambilàny|04 Blumarine|05 Musgo|06 Nocturnosque|07 Aliénor d'Aquitaine|08 Alba|09 Orlik|10 Fornarina|11 Pollen|

Ignare que je suis. J'aurai du faire du grec au lycée. J'aurai ainsi su que le terme Erotikon veut dire "chanson d'amour". Je ne l'ai pas deviné, on ne me l'a pas soufflé dans l'oreille non plus. Je l'ai su grâce à un article de François Couture aka Monsieur Délire, confirmé par un autre de Fabrice Allard du très bon webzine EtherREAL. Aujourd'hui je les remercie car je ne savais comment débuter cette chronique sur cette album de The Beautiful Schizophonic, incarnation de Jorge Mantas que l'on avait déjà rencontré pour la série Product du label Cronica. Jorge Mantas est un rêveur et Erotikon est l'expression de cet état second. Et de cette rêverie il a imaginé une musique quasi mythologique pour déclarer son amour. "Je rêve que tu es une chanson" nous dit-il. Cependant ce ne sont pas des chansons qu'il a conçu mais de longues pièces instrumentales où se mèlent des nappes électroniques, du field recordings et quelques timides échappées au piano. C'est froid et chaleureux en même temps. C'est aussi comme une douce enveloppe qui vient vous entourer et qui vous berce d'un amour profond et mystique. Qui aurait pu imaginer qu'une musique aux tendances ambientes aurait pu à ce point être le reflet de ce genre de sentiment indéfectible ? On pouvait la supposer mais on n'osait pas vraiment lui donner une forme définitive.

Pourtant Erotikon n'est pas le premier essai du genre mais Jorge Mantas est parvenu à un disque particulièrement abouti. Un aboutissement qui résulte aussi d'une part de hasard. En effet, Mantas sait plus que quiconque que l'amour est un jeu où le hasard prend une part importante et qui donne plus de piment à la chose. C'est probablement pour cela qu'Erotikon n'est pas uniforme et qu'il laisse une part aux sonorité imprévues. Erotikon c'est donc bien le Jeu de l'Amour et du Hasard comme l'avait si bien mis en scène Marivaux. Rien n'est figé, rien n'est idéalement conçu. Mais ce sont dans ces petits défauts, ces imperfections que l'on trouve ce qu'on estime être le plus beau des sentiments. Jorge Mantas nous le rappelle à juste titre. On peut alors se réfugier sans honte dans ce disque et croire à nouveau à la beauté de la vie en compagnie des être qui nous sont chers. Erotikon est un cadeau. Sa luminosité nous irradie et nous transporte bien au-delà des considérations matérialistes qui finissent par nous pourrir la vie. "Voulez-vous tomber amoureux avec un son ?" nous propose Jorge Mantas. Oui, plutôt.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 16-02-2010

A voir également :

http://www.myspace.com/beautifulschizophonic

?>